La saison 2015 fait déjà partie du passé. Une saison où le Mauritius Turf Club a eu à faire face à un manque d’effectifs au niveau des chevaux pour que les cartes puissent être bien établies. Plusieurs courses ont dû être annulées vu le nombre restreint de chevaux qui y avaient été engagés et certains en ont profité pour venir de l’avant avec des propositions qui ont fait en sorte que d’autres ont été lésés. Qu’attendre de 2016 ? C’est la question qui est sur les lèvres de tous les amoureux des courses. Le plus pressé est d’avoir plus de cent nouvelles unités pour débuter la nouvelle campagne. 100, c’est en fait le minimum, car pour être bien en selle la saison prochaine, il faudrait en fait 200 nouveaux chevaux. Il y a moins de 300 rescapés de 2015 qui sont susceptibles d’être présents en mars ou avril prochain. Il a aussi été décidé de revoir le Merit Rating à la baisse pour compresser la population des chevaux et démarrer sur de nouvelles bases.
Dans cette conjoncture, le club a eu une rencontre avec les entraîneurs mardi dernier. Le premier sujet discuté a été l’importation des nouvelles unités. Le Management a proposé son aide pour que davantage de chevaux puissent être achetés. Il y a quelques semaines, s’est déroulée une vente de Yearlings et les propriétaires mauriciens ont montré leur intérêt en procédant à l’acquisition de plusieurs unités. Du reste, un avion cargo de la South Africain Airways, avec à son bord, 18 équidés, atterrira à l’aéroport de Plaisance le 13 décembre prochain.