Le High Powered Committee sur le deuxième miracle économique et la vision 2030 sera lancé officiellement par le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, samedi prochain au Business Parks of Mauritius à la Cybercité d’Ébène.
Le principal objectif de ce comité sera de pourvoir une direction stratégique dans la conception et la mise en oeuvre de la Vision 2030 et de faciliter la mise en oeuvre des grands projets d’investissement du secteur privé.
Dans les milieux du gouvernement on fait comprendre que le discours que prononcera SAJ à cette occasion permettra de canaliser toute l’attention et les énergies gouvernementales vers le développement économique du pays. Outre les projets de Smart cities, on s’attend à ce que le Premier ministre évoque également la création de technopoles, le développement prévu dans la région portuaire, le développement des technologies de l’informatique et des communications, de l’économie océanique, du développement touristique et du développement aéroportuaire, ainsi que le positionnement de Maurice en vue d’être une plateforme de services financiers vers le monde et en particulier vers le continent africain. On s’attend à ce qu’il annonce également l’arrivée des investisseurs étrangers dans différents domaines dont le secteur portuaire ou le secteur financier avec l’arrivée de la Banque de Chine entre autres.
Le conseil des ministres a aussi pris note hier d’une étude sur l’introduction d’un National Minimum Wage à Maurice préparé par un consultant du BIT François Eyraud. Le cabinet a donné son accord pour la création d’un National Wage Consultative Council avec des pouvoirs statutaires pour engager des consultations formelles et faire des recommandations au ministre du Travail sur l’introduction du salaire minimum national. Parmi ses attributions le conseil aura pour tâche de recommander le niveau auquel le salaire minimum national pourrait être introduit pour les travailleurs touchant les salaires les plus bas en relation avec les salaires moyens. Il devra faire des recommandations « on lower rates or exemptions for workers, particularly, trainee/apprentices and workers on probation ». Le conseil devra également déterminer le taux de compensation salariale à être payée en relation des augmentations du coût de la vie annuellement.