La dernière mouture du Samsung Galaxy A7 a débarqué à Maurice. La version 2018 de ce smartphone milieu de gamme se distingue par son triple capteur photo. Mais aussi par son lecteur d’empreinte digitale, placé sur le côté de l’appareil. Petit tour d’horizon d’une des “stars” du moment.

Le Galaxy A7 (2018) de Samsung vient de débarquer chez nous. Vendu à un petit prix (entre Rs 14,000 et Rs 15,000) environ, ce smartphone milieu de gamme a tout pour plaire, disposant notamment d’un triple capteur photo, une première pour le constructeur sud-coréen. Pour commencer, sur le terrain du design, il faut se rendre à l’évidence : le Galaxy A7 est tout simplement sublime. On y retrouve une construction tout de verre particulièrement réussie et bien finie, qui rappelle les stars du haut de gamme de cette année. Petite surprise, et pour le moins agréable, le capteur d’empreintes digitales est cette fois intégré au bouton d’alimentation, sur la tranche du terminal, plutôt qu’à l’arrière. Évidemment, si vous êtes habitué au capteur d’empreintes dorsal, il vous faudra un peu de temps pour vous y faire.

Du côté de l’écran, le A7 s’en sort plutôt pas mal aussi. Avec la dalle Amoled Full HD+ de 6 pouces de cette version, Samsung confirme son expertise dans le domaine des écrans. C’est simple : le constructeur sud-coréen propose actuellement les meilleurs écrans du marché. On a apprécié son excellente luminosité, ses noirs profonds et ses contrastes affirmés. Malgré ses bordures, l’écran Infinity Display rappelle à bien des égards celui d’un flagship de luxe comme le S9. De ce côté-là, c’est une belle réussite, surtout pour un appareil de ce segment de marché. Sans surprise, l’écran est protégé d’un verre 2,5D Gorilla Glass 3 conçu par Corning.

Performant, mais…

Sur le point de la performance, le Galaxy A7 ne devrait pas pouvoir tenir la comparaison avec un modèle haut de gamme, comme le Note 9. Avec son SoC Exynos 7885 et ses 4Go de mémoire vive, il ne s’annonce pas comme un monstre de puissance. Mais son utilisation apparaît comme étant particulièrement fluide et sans aucun ralentissement. L’interface Samsung Experience est malgré tout un peu trop fouillis. Pour les amateurs, on signalera la présence d’un système de reconnaissance faciale.

Ce qui distingue les smartphones n’est cependant pas que leurs caractéristiques techniques, mais surtout la manière dont ceux-ci optimisent leurs ressources afin de durer plus longtemps sans avoir à être rechargé, ce qui dépend évidemment aussi de la batterie embarquée. Aussi faut-il reconnaître que le A7, là encore, s’en sort bien. Avec sa batterie de 3300 mAh, l’engin profite en effet d’une bonne autonomie. Ce n’est pas une surprise : la gamme des Galaxy A profite historiquement d’une autonomie à tomber par terre. Le Galaxy A5 (2016 et 2017) figurait d’ailleurs parmi les meilleurs. Le A8, lui, bénéficiait aussi d’une autonomie record, pouvant tenir une journée et demie en tournant à plein régime. Cette endurance se remarque aussi sur le A7, avec un regret cependant : l’absence d’un système de recharge rapide.

L’atout majeur.

Venons-en à l’atout principal du Galaxy A7 : son triple capteur photo dorsal. Le smartphone signe en effet l’arrivée des triples capteurs chez Samsung. Il est constitué d’un capteur principal de 24 MP avec une ouverture de f/1.7, idéal pour les clichés en basse luminosité, d’un second module de 5MP f/2.2, et d’un dernier capteur très grand angle de 120 degrés. Pour vous aider à réussir vos photos, Samsung a décidé de doper l’appareil avec de l’intelligence artificielle. Ceux ayant déjà fait l’expérience de l’A7 notent ainsi que l’appareil photo est convaincant, notamment grâce à ses différents modes de prise de vue. Quant à son mode “grand angle”, il est tout simplement impressionnant.

À l’avant du Galaxy A7, on trouve également un capteur photo unique de 24 MP avec une ouverture f/2.0 agrémenté d’un flash LED avec 3 niveaux d’intensité différents. Encore une fois, ceux ayant pu tester l’engin sont tombés sous le charme, notamment de son mode autoportrait, qui profite d’un excellent traitement logiciel. Une fois que votre cliché est pris, il est même possible d’ajuster l’intensité du flou en arrière-plan. Quant à l’interface photo, elle s’avère plutôt complète, dans le but avoué de séduire les amateurs de selfies. Comme le Note 9, le S9, le Note 8 ou le S8, le smartphone dispose des émojis AR en réalité augmentée.

En conclusion, le Galaxy A7 laisse véritablement une bonne impression. Avec ce nouveau smartphone milieu de gamme étonnant, Samsung va (enfin) pouvoir se montrer compétitif face à ses rivaux chinois sur ce segment de marché. Le A7 s’annonce en effet comme un rival de taille pour le Huawai Mate 20 Lite et le Xiaomi Pocophone F1, ces derniers étant même vendus plus cher. D’ailleurs, pour mieux rivaliser avec les smartphones chinois, Samsung avait décidé de modifier son calendrier, le Coréen ayant ainsi préféré attendre cette fois la fin d’année pour affronter les constructeurs chinois, qui grignotent ses parts de marché sur le milieu de gamme.

Sans aucun doute, le A7 apparaît comme l’un des meilleurs smartphones du moment de sa catégorie (moyen de gamme). Ses atouts sont indéniablement son écran, toujours d’une qualité inégalée, son triple capteur photo, avec un grand-angle éblouissant, ainsi que son capteur d’empreinte, situé idéalement sur le côté de l’appareil. En fait, on ne lui trouve pour l’heure que peu de défauts. Surtout à ce prix-là !