Sans oeillères ni coton…

Quel retour du Shérif !
— Éta Ti-Louis, ki position ? Kifer to figir koumadir enn maspin ki finn mal kwi !
— Hein, to finn vinn patissier tou asterla, to koné kan maspin pa kwi ? Ton enn sanpion twa. Kouma to dir sa : tu as plizir lakord à ton arc ?
— C’est pas vraiment sa Ti-Louis, mais ça peut passer. Mais sa dialogue ki to finn largué-la, pas kasyet le fait mon cher Ti-Louis que tu as la mine déconfite.
— Oui, ki pou fer…
— Ti-Louis koumsa ? La journée a été belle, le Shérif était de retour après avoir été retiré de l’effectif, mais au repos et comme dirait l’autre, cela a été un second run after rest. Génial non ?
— Ki Zénial to pé dire ? Koumadir to finn guet lécourse ar linet soley twa. Tou sa zafer ki finn passé la to pas finn trouvé ? To konn sa dialogue-la : il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ?
— Ti-Louis, sa enn top dialogue sa.
— Mo finn fail CPE kat fois mais pa per twa, mo konn konpran kan bizin konpran et en plus mo trouve bien kler. En tou cas, mo bien croire ki sa repos-la pas finn fer Sherif du bien. Mille fois sa boug ki appel Bocal. Ar li mo croire ki Pédalo Man so nat pou dans coup d’vent sa. Selon mwa, ti pou allé kouma Turban Man pou so la monte lor Social Network.
— Ti-Louis après réflexion…
— Ki réfléchi to réfléchi ? Attention to malade ar tou sa l’exercice-la. To pas trouvé ki Shériff finn ankor pli mou. Koumadir li finn perdi tou so lucidité. Pouf mo dir twa. Lor la mo tann dir ki finn dir bizin donn Pédalo Man enn leson. Li pas kapav passé, rentr,é sorti kot commissaire tou lé semaine.
— To pas croire ki Shérif inpé kouma Bolt ? Li lent au départ.
— Mais non ! Li pé rod so bann repères et nou espéré ki personne pas pou sap dans so filet.


Conne-tout en mode découyoné
Après avoir casse paké, une première fois, Big Curry était une nouvelle fois à la radio, mercredi pour vendre le métro. Quittant sa casaque de grand manitou de la GRA, il a enfilé l’uniforme de chef de gare du Metro Express. Comme d’habitude il s’est affiché comme étant l'expert des experts, mais cette fois, il n'avait pas affaire aux dirigeants hippiques qui ont tous la langue attachée, mais à quelqu'un qui n'avait pas sa langue dans la poche. Et croyez moi, Big Curry est devenu très little et a pris une sacrée déculottée! Il ne savait plus à quel saint se vouer car, acculé par les coups assénés par son adversaire, il était groggy comme un boxeur sur la corde dans un coin du ring. Il a fini par concéder: "tout sa ki nou pe faire c'est sur les conseils de nos consultants. Zot fine conseille nous car c'est zot travail sa!" Tiens, tiens ce qui est valable pour Metro Express n’est pas valable pour les courses. Les Parry, Gunn et Scotney eux, n'étaient-ils pas des consultants et des experts? Pourquoi ne les avez-vous pas écouté Mr Big Curry? Pourquoi aviez-vous caché leur rapport? Un conseil d’ami : Si vous voulez remplir vos trains pour colmater vos chiffres, il vous faut recommander de prolonger les rails par le Champ de Mars, surtout les samedis. Vous n’avez qu’à  demander la permission au Mauritius Turf Club pour faire une station supplémentaire. Au fait pourquoi demander quand vous pouvez l'exiger. Il n’y qu’à faire amendement au GRA Act ou mieux encore émettre une de vos directives idiotes dont vous avez le secret.


Retournement de veste
Mon petit doigt me dit que, finalement, il ne faut pas faire confiance à un homme au pied du mur, puisque dans cet univers il n'y a que les intérêts qui comptent. Même s’il faut donner un grand coup de pied dans l’intégrité. C’est certainement notre Blade Runner national qui nous contretira, malgré qu’il se trouve en plein dans une fourmilière et que ces fourmis, grosses comme des caïds, lui sont montées jusqu’aux oreilles. Mais que doit-on attendre des gens qui ont fait du retournement plus qu’une spécialité, un mode de vie. Et ce n’est certainement pas Catamaran Man qui nous dira le contraire.