Les syndicats des médecins ont convaincu le PRB de la nécessité d’avoir des outils de communication modernes. Ainsi, cet organisme recommande au ministère de la Santé « to make necessary arrangements to provide every officer of the medical and dental professions, appointed in a substantive capacity, with a smartphone ». Ce qui retient aussi l’attention est le plaidoyer du PRB pour la mise en pratique du “night-shift system” pour le corps médical. « We are advocating strongly for the implementation of the shift system for officers of the medical group », peut-on lire dans le rapport.
C’est un fait, dit le PRB, qu’une population en bonne santé est la clé pour un pays prospère. Il est reconnu aussi, ajoute cet organisme, que l’investissement dans le domaine de la santé est « le moteur pour le développement économique et constitue un atout dans le développement humain ». Il poursuit : « To this end, a healthy and productive workforce has direct positive impact on economic growth and the Gross Domestic Product (GDP) ». Le PRB affirme que les recommandations pour le secteur de la santé permettront au ministère de la Santé et de la Qualité de la vie de répondre aux nouveaux besoins des citoyens et permettront aussi aux autorités de s’attaquer aux maladies qui prennent une proportion alarmante, telles les “Non-Communicable Diseases”, incluant le diabète, les accidents cardiovasculaires et le cancer, tout en rehaussant le niveau du service offert. « With a view to enabling the MOH and QL to meet the health needs of the citizens and for continued enhanced service delivery, we are, in this Report, creating some grades, restyling a few, harmonising the payment of allowances when providing coverage at night in hospitals and health institutions, merging a few grades, restoring parity wherever distortion has been made and making provision for career earnings in cases of dead-end posts. »
Le PRB a répondu favorablement à une requête des syndicats des médecins concernant la nécessité d’être muni de smartphone « in order to keep abreast of the latest development in medical field using digital technology », poursuivant : « The issue has been discussed with the Management and
they are agreeable. » Soulignons qu’il y a environ un millier de médecins en poste dans la Fonction publique et que ces derniers devraient bientôt bénéficier d’un smartphone offert par l’État. Le PRB a aussi accordé une augmentation pour différents types d’allocations dont bénéficient les médecins, les infirmiers et le personnel paramédical.
S’agissant des salaires du personnel infirmier, on note : de Rs 17 050 à Rs 38 350 pour une Nursing Officer; de Rs 13 790 à Rs 14 325 pour une Trainee Nurse; de Rs 23 975 à Rs 43 850 pour une Charge Nurse; et de Rs 28 625 à Rs 46 900 pour un Ward Manager. Selon la grille salariale du personnel médical, on note aussi : de Rs 40 800 à Rs 70 450 pour le Medical Health Officer/Senior Medical Health Officer; et de Rs 59 700 à Rs 95 000 pour les Specialits/Senior Specialists. Le Regional Health Director (directeur d’un hôpital) touchera, lui, Rs 110 000. Pendant ce temps, un interne percevra un salaire de Rs 25 525 au lieu de Rs 23 250.
Alors que le “shift system” pour les médecins est entré en vigueur hier dans le service hospitalier, le rapport du PRB fait un véritable plaidoyer dans cette direction mais n’élabore pas sur cette question. « We are, in the same spirit, advocating strongly for the implementation of the shift system for officers of the medical group. »