Vous connaissez l’adage : « Une pomme par jour éloigne le médecin. » Eh bien mangez deux pommes quotidiennement, vous eloignerez également le cholestérol. C’est ce qu’affirme une étude de l’Université de Floride publiée cette semaine dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics. Selon ces chercheurs, manger des pommes peut abaisser considérablement le taux de lipides dans le sang chez les femmes post ménopausées, l’âge auquel elles sont le plus exposées au risque d’infarctus.
A la ménopause, les femmes ont tendance à prendre du poids, ce qui peut entraîner une augmentation du taux de lipides dans le sang. C’est donc un facteur d’exposition important aux accidents cardiovasculaires ainsi qu’aux accidents vasculaire cérébraux. Se basant sur ces observations connues, l’équipe de scientifiques de l’Université de Floride a ainsi étudié 160 femmes post ménopausées. Les femmes ont été réparties en deux groupes. Les femmes du premier groupe devaient manger 75 grammes de pommes séchées par jour, soit l’équivalent de deux pommes de taille moyenne. Et celles du second groupe devaient ingérer des pruneaux, en même quantité. Les volontaires se sont soumis à des tests sanguins tous les trois mois pendant un an.
Après les trois premiers mois, les résultats du groupe « pommes » ont montré une diminution moyenne de 9 % du taux de cholestérol total, dont 16 % de diminution en moyenne pour le « mauvais » cholestérol, le LDL, cholestérol dont l’accumulation sur les parois des artères augmente le risque de maladies coronariennes. Les résultats étaient encore meilleurs après 6 mois, selon les chercheurs, soit moins 13 % pour le cholestérol total et moins 24 % pour le « mauvais » cholestérol. Concernant le groupe « pruneaux », les scientifiques n’ont pas observé de baisse significative.
Selon un lipidologue français, « la pectine contenue dans la pomme fait baisser le cholestérol ». C’est ainsi que la pomme agit sur les lipides présents dans notre sang. Les chercheurs de Floride recommandent donc de manger l’équivalent de deux pommes par jour pendant six mois car cela, comme le prouve leurs observations, a pour effet de réduire d’un quart le taux de cholestérol dans le sang. Qui plus est, les pommes seraient bonnes pour le coeur, comme le corrobore plusieurs études scientifiques expliquant le rôle des fibres présentes en abondance dans ce fruit. Outre sa capacité de favoriser l’assimilation du cholestérol et des lipides et son influence à réduire les maladies cardiovasculaires,il faut savoir que les vertus des pommes pour la santé sont multiples. En 2009 déjà, une étude polonaise avait montré que le risque de survenue du cancer de l’intestin chez l’adulte était lui aussi réduit par la consommation quotidienne de deux pommes.