SANTÉ : Nouveau centre de diabète à Quatre-Bornes

T1 Diams est une ONG œuvrant pour les personnes atteintes du diabète de type 1

Un nouveau centre de diabète a ouvert ses portes à Quatre-Bornes. En effet, l’organisation T1 Diams a inauguré un Type 1 Diabetes Support Centre à la rue Bernardin de St-Pierre, le samedi 23 septembre. Par la même occasion, T1 Diams a procédé au lancement de son nouveau logo et de son site web, en présence du vice-président de la République, Paramasivum Pillay Vyapoory, et d’Anwar Husnoo, ministre de la Santé.
Le ministre de la Santé a qualifié l’ouverture de ce centre d’initiative louable. Le centre, soutient-il, encouragera beaucoup de gens, surtout les parents dont les enfants sont diabétiques, à venir chercher des conseils sur les manières de prendre soin de leurs enfants. « Les responsables du centre sont appelés à former les parents pour que ces derniers puissent mieux prendre soin de leurs enfants diabétiques. Un enfant diabétique n’a pas le même style de vie qu’un enfant en pleine forme, même si les parents font beaucoup d’effort pour prendre soin d’eux de la même manière. L’enfant souffrant de diabète a besoin d’une surveillance constante, notamment par rapport à sa nourriture, ses médicaments et piqûres », a déclaré Anwar Husnoo.
T1 Diams est une ONG œuvrant pour les personnes atteintes du diabète de type 1, caractérisé par l’absence totale de production d’insuline et une hyperglycémie, c’est-à-dire, un taux anormalement élevé de sucre dans le sang. « Il se déclenche généralement pendant l’enfance, à l’adolescence ou au moment de la puberté et rarement chez les personnes plus âgées. Cette maladie nécessite des injections d’insuline à vie et des tests de glycémie huit à dix fois par jour. Par contre, le diabète dit “de type 2” est dû à une perte de sensibilité à l’insuline par les cellules de l’organisme et apparaît le plus souvent chez l’adulte. Le pancréas continue à sécréter de l’insuline mais l’organisme y est devenu résistant », nous explique un responsable de l’organisation.
T1 Diams compte douze années d’existence et plus de 270 membres ayant le diabète de type 1 avec 1 100 bénéficiaires directs.