Hôpital Victoria, Candos
  • Un médecin pour environ 500 habitants, quota largement suffisant par rapport aux recommandations de l’OMS
  • Une centaine de candidats pour une place pour l’internat; le Medical Council s’attend à environ 300 demandes pour l’enregistrement comme médecins en novembre

Le nouveau registre des médecins, officiel depuis mercredi, fait mention de 2 700 médecins détenant un “permanent registration” pour cette année. Une cinquantaine de noms n’y figurent pas, certains des médecins concernés se trouvant à l’étranger et d’autres étant à un âge avancé, ne répondant pas au critère relatif à la formation continue obligatoire. Soulignons que le nombre de médecins à Maurice est largement suffisant en comparaison avec les recommandations de l’OMS, indiquant une moyenne dans le monde de 13 médecins pour 10 000 habitants.

« En termes de nombre de médecins, we meet the requirement of WHO et nous sommes à égalité avec certains pays européens », réagit un cadre du ministère de la Santé. « Outre un nombre suffisant, il est intéressant de noter que nos médecins ne sont pas regroupés dans une seule région du pays. On peut dire que le service d’un médecin, de nos jours, que ce soit dans le service public ou privé, est accessible dans pratiquement toutes les régions et c’est une bonne chose pour la population », poursuit ce cadre du ministère. Cependant, ce dernier et des membres du Medical Council reconnaissent qu’il y a un manque aigu de spécialistes dans certaines disciplines et qu’il est important que les autorités s’attaquent à ce problème.

Le nombre de médecins ira en augmentant d’une manière significative dans un très proche avenir et cette situation n’est pas sans inquiéter les responsables de la Santé. « Ce n’est pas qu’on ne veuille pas accueillir les nouveaux dans la profession mais il faudra qu’ils gagnent leur vie et ne pas attendre un job du ministère de la Santé pour travailler. La majorité des médecins dans le service public est relativement jeune et le gouvernement a entrepris un gros exercice de recrutement l’an dernier », fait ressortir un médecin en poste à l’hôpital.

De leur côté, les dirigeants du Medical Council s’attellent à la préparation de deux examens pour le 19 mai, l’un concernant l’entrée à l’internat (Pre-Registration Entry Examination) et l’autre pour l’octroi du Certificate of Registration a ceux ayant complété le stage internat (Medical Registration Examination). De la centaine de candidats se présentant aux examens pour l’internat, une trentaine tenteront leur chance pour la… troisième fois. S’agissant des examens pour l’octroi du Certificate of Registration, le Medical Council a enregistré une vingtaine de demandes.

Mais le Medical Council s’attend à un très grand nombre de candidats aux Medical Registration Examination prévus pour lnovembre prochain. Selon les estimations de l’Ordre des Médecins, en prenant en considération des données du ministère de la Santé, entre 275 à 300 aspirants médecins auront complété leur stage d’internat durant la période juin-novembre.