13 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année de la surface de la terre. Des actions qui s’inscrivent durablement pour assurer l’avenir de nos forêts marquent une volonté de gérer le bois. Ainsi, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 mars comme la Journée internationale des Forêts. En 2013, c’était la grande reconnaissance de la « International Wood Culture Society. » La Journée mondiale du Bois a été lancée en Tanzanie. La deuxième édition de cet événement a eu lieu en Chine avec comme slogan « Le bois est bon ». Le but était de sensibiliser les gens à une exploitation forestière responsable et durable. Cette année, la Journée mondiale du Bois a été organisée en Turquie (du 18 au 25 mars 2015) à Odunpazari, Eskisehir avec des actions de sensibilisation, des animations qui s’inscrivent dans une campagne d’éducation à l’éco citoyenneté, durable. L`événement a vu la rencontre de 400 participants, parmi 75 sculpteurs sur bois, dont notre compatriote Dhyaneswar Dausoa. Pour situer le lieu : Odunpazari est la zone urbaine où la ville d’Eskisehir a été créée. Elle se trouve dans une région vallonnée à fort caractère historique et des traditions que les Turcs ont gardées intactes pendant des siècles. Qu’il s’agisse de rencontres d`artistes, de communication de terrain, les journées d’Odunpazari ont attiré l`attention sur les pressions que subissent nos forêts. Notre consommation de bois augmente chaque jour. Il nous en faut pour nous chauffer, pour construire, pour décorer, mais également pour fabriquer du papier, du carton, etc… Nous pouvons continuer à l’utiliser, car le bois est le matériau renouvelable par excellence. A Odunpazari Square en Turquie, les sculpteurs ont utilisé le bois pour créer des oeuvres destinées à une grande exposition. De nombreux participants avaient apporté leurs outils, outre ceux mis à leur disposition. Les activités ont débuté le 21 mars 2015 par des discours prononcés par le maire de Eskisehir, le directeur de l’Association Forestière de la Turquie, le président de International Wood Culture Society et des représentants d’autres institutions. Pour la cérémonie de la plantation d’arbres, les participants ont été conduits au Vedisehir le jour suivant. Chacun a pu mettre en terre un arbre de pin. La journée mondiale du bois en Turquie a réuni de nombreux visiteurs. « C’était incroyable de voir des milliers de visiteurs de tous âges circulant à travers les stands. C’était vraiment un défi de travailler en la présence de ces visiteurs. Chaque participant devait interagir avec le public et avait à répondre à diverses questions. Les visiteurs pouvaient également profiter de différentes activités telles la menuiserie par des jeunes, les démonstrations de tournage de bois, la marionnette en bois, la fabrication des jouets en bois, les démonstrations de la sculpture à différents niveaux… », nous raconte le sculpteur Dhyaneswar Dausoa.
Les artistes de différents pays ont participé à un colloque ayant pour thème «Bois et humanité: une approche interdisciplinaire pour le développement durable». L’accent a été mis sur l’utilisation du bois et le développement durable, la biodiversité et la diversité culturelle, la conservation et la plantation et ses valeurs culturelles et écologiques. Le développement culturel et artistique peut changer les perspectives d’un environnement pour une relation harmonieuse entre l’homme et la nature.
La Journée mondiale du Bois 2015 célébrée en Turquie a offert une meilleure compréhension de l’importance de la forêt dans tous les actes de notre vie quotidienne. C’est une initiative parmi d’autres visant une gestion durable de la forêt.
C’est dans la forêt que tout a commencé, et c’est dans la forêt que se joue l’avenir de l’homme.