Observée tous les ans le 6 juillet, la Journée internationale du baiser est née dans les années 90. Le baiser est excellent pour la santé, le moral et pour booster la sexualité, mais nous avons tendance à négliger ses bienfaits. La psychologue Véronique Wan Hok Chee nous en dit plus sur cette marque de tendresse et d’amour qui a comme don de raviver bien des flammes…

Véronique Wan Hok Chee

Nombre d’études scientifiques se sont penchées sur les répercussions du baiser dans la vie de tous les jours. La plupart d’entre eux soulignent évidemment ses nombreux bénéfices. C’est un exercice plaisant, qui apporte des bienfaits sur la santé et notre bien-être.
Selon une étude de l’université d’Oxford, on choisit son partenaire en fonction de ses baisers. Comme le souligne notre spécialiste, qui s’occupe aussi de la thérapie de couple, “il est important de signifier son amour. Et, vous le remarquerez, tout commence par un baiser. Nos premiers flirts sont rythmés par eux. Cela aide à donner de l’intensité à une relation naissante”. Pour elle, “ce signe d’amour et d’affection que l’on partage” a sa raison d’être dans la société moderne. Plus tard, quand l’union est scellée, “pour marquer cet événement, encore une fois le baiser est le symbole qui le caractérise. De nos jours, dans divers mariages religieux au sein de nombreuses communautés, il est permis de s’embrasser comme symbole à part entière de cette union”.

L’éveil des sens.
Une vie de couple n’est pas de tout repos. Elle comporte des hauts et des bas, avec son lot de difficultés, de déceptions mais aussi de déconvenues. “Nous observons que beaucoup de couples ne s’embrassent plus aujourd’hui car une certaine routine s’est installée au cœur de leur quotidien. Cela ne rend plus cet acte aussi pertinent qu’elle ne l’était au début”. Selon la psychologue, c’est une grosse erreur de sous-estimer les apports du baiser comme ciment entre deux personnes. “Dans la vie d’un couple, le baiser représente la passion. C’est partager le même engouement à la même intensité d’amour et d’affection. Si votre conjoint vous embrasse, vous sentez l’amour et ce que vous représentez dans sa vie. Vous êtes davantage valorisé.” Les pulsions sexuelles sont augmentées considérablement et cela contribue à l’éveil des sens et des émotions. Véronique Wan avance à cet effet que les préliminaires sont importants. “Il ne faut pas négliger les baisers dans l’acte sexuel. La femme et l’homme ont besoin avant tout de se sentir aimés et sentir la passion et l’affinité dans l’intensité du désir.”

Si deux personnes s’aiment et le prouvent par des baisers, “cela a un effet positif sur la famille. L’équilibre familial ne peut qu’être renforcé”. Les enfants qui voient des parents aimants vont vivre dans un cadre serein et protégé par une bulle d’amour.
Par ailleurs, des chercheurs en sciences sociales ont repéré un lien entre le baiser et l’éducation des enfants. Les parents auraient tendance à accumuler moins de tension et seraient moins enclins à élever la voix face à leurs enfants. Davantage de compréhension et d’écoute en découleraient. Les parents et les enfants se fondent mieux dans cette énergie positive, ont un meilleur équilibre “et sont plus heureux”.

Les vertus du french kiss.
Le baiser est bon pour la santé pour plusieurs raisons, constatent certaines études. Ce contact (échange buccal à travers la salive) permet de transmettre des millions de bonnes bactéries. L’organisme est en mesure de mieux se préparer à combattre certains microbes et les partenaires peuvent se protéger du même type de maladies.
Le baiser fait aussi de l’effet sur notre cœur. “Ça stimule la production des hormones.” D’une part, l’ocytocine (antidépresseur naturel) entraîne, entre autres, une baisse de la tension artérielle. D’autre part, par le biais de l’endorphine (hormone du bien-être), le baiser aide à neutraliser le stress, connu comme étant une cause de problèmes cardiaques. Le baiser permet de réduire le taux de cholestérol et de diminuer ainsi les risques cardiovasculaires. 

Il est bon de souligner qu’un french kiss a un effet sur l’hygiène bucco-dentaire. Avec l’augmentation de la production de salive, les dépôts qui se trouvent sur les dents après avoir consommé de la nourriture sont éliminés. De plus, ce baiser si particulier protège nos dents et renforce leur émail, surtout avec les minéraux qu’il contient.
Lors d’un baiser, nous sommes amenés à solliciter plusieurs muscles : mâchoire, langue, cou, épaules, etc. Alors Mesdames, ne vous en privez pas, car les rides et les calories auront du mal à s’imposer aussi vite. 

Record du plus long baiser
C’est un couple de Thaïlandais qui détient le record mondial du plus long baiser au monde. En 2013, leurs lèvres étaient restées collées 58 heures 35 minutes et 58 secondes. Bien qu’épuisés, les deux Thaïlandais sont sortis de ce marathon de baiser heureux et fiers de leur accomplissement.

S’embrasser dans l’histoire
Dans l’histoire de nos sociétés, le baiser n’a pas toujours eu la signification que nous lui connaissons aujourd’hui. Dans l’Antiquité, il était avant tout échangé d’homme à homme et constituait une sorte de reconnaissance sociale. À la Renaissance, le baiser est devenu mixte et a constitué une marque d’amour entre homme et femme. Signification qu’il a largement gardée de nos jours, en devenant l’expression de l’intimité, de l’affection, de l’amour, et plus si affinités !