Le groupe bancaire SBM a réalisé des bénéfices après impôt de Rs 1,2 milliard pour le semestre se terminant au 30 juin dernier, contre Rs 156 millions pour la période correspondante de l’exercice précédent, ce qui représente une augmentation de Rs 1,06 milliard, principalement due à des “lower impairment charges” pour la période. L’Operating Income du groupe a augmenté de Rs 486 millions pour atteindre Rs 4,5 milliards, ce qui représente une hausse de 12%.

Quant au Net Interest Income, il a augmenté de Rs 2,77 milliards à Rs 3,17 milliards, soit une amélioration de Rs 404 millions. Les chiffres présentés dans les résultats financiers au 30 juin dernier comprennent les résultats positifs du Kenya. Le dividende pour ce trimestre est de 10 sous par action.

Kee Chong Li Kwong Wing, Chairman du groupe, explique que « nous poursuivons l’achèvement de notre Remediation Plan au niveau du Segment B de notre banque locale ». Il ajoute : « Nous continuons avec notre politique d’expansion régionale, avec l’ouverture de notre banque seychelloise la semaine prochaine. Nous avons déjà constaté une résilience et une amélioration significative d’une année à l’autre. La croissance commence à revenir sur nos opérations locales et internationales, avec des bénéfices continus pour le Kenya, des recouvrements d’actifs précédemment classifiés comme douteux, contribuant ainsi à une incidence positive sur le résultat net du groupe. De ce fait, nous avons maintenu notre dividende de ce trimestre à 10 sous par action. »

Andrew Bainbridge, Group CEO, souligne de son côté qu’un « meilleur résultat devrait être enregistré au cours du second semestre, avec la réalisation du “pipeline” des “deals” dans les différentes entités du groupe ». Il poursuit : « Le groupe exploitera également de plus en plus les synergies entre ses différentes entités afin de répondre aux besoins financiers de ses clients le long du corridor Asie-Afrique. Les niveaux de capital et de liquidité devraient rester élevés. »