Avec la série noire d’accidents de la route enregistrée depuis le début de l’année, la Traffic Branch Unit (TBU) met les bouchées doubles, ce week-end, afin d’éviter que ne surviennent d’autres drames. Ainsi, il y aura un très important déploiement de son personnel dans toute l’île afin de traquer les individus ne respectant pas le code de la route, plus spécialement ceux qui conduisent avec un taux d’alcoolémie au-delà de la limite autorisée ou qui ont le pied lourd sur l’accélérateur.
En l’espace d’une semaine uniquement, la route a fait cinq victimes, du fait de conducteurs imprudents malgré le fort déploiement de policiers sur nos routes. Face à cette situation, la TBU a mis les bouchées doubles en déployant son personnel, aidé d’autres unités de la police, dans diverses régions de l’île pour effectuer des contrôles de routine. Ainsi, hier après-midi, et ce jusqu’à la nuit tombée, la Week-end crack down operation a débuté avec un déploiement spécial du personnel de la TBU dans le nord et l’ouest de l’île, où les accidents sont les plus fréquents, afin de conduire des contrôles de vitesse munis de hand held speed detectors et de mener des opérations d’alcootest, nous a indiqué l’Inspecteur Rama. Une autre équipe de la TBU, bénéficiant du support de la Special Supporting Unit (SSU), poursuivra cette crack down operation en soirée en effectuant des barrages routiers dans des endroits stratégiques afin d’effectuer des tests d’alcoolémie sur les conducteurs. Entre-temps, une équipe additionnelle de la TBU entrera en jeu de 22 h à 4h du matin, pour effectuer des tests d’alcoolémie dans les régions où se situent les boîtes de nuit, et où donc l’alcool coule à flots.
L’Inspecteur Rama indique que d’autres unités de police, tels que le Divisional Traffc Police (DTP) et la Divisional Supporting Unit (DSU) établiront en simultané des barrages à travers l’île. D’autre part, l’équipe de la Traffic Enforcement Squad, qui compte pour l’heure une vingtaine de membres, dont les motards de la police, reste aux aguets sur les routes toute la journée pendant que la Road Safety Unit poursuit les opérations d’alcootest, les contrôles de vitesse, tout en guettant les opérateurs illégaux. Par ailleurs, rappelons que le personnel de l’Emergency Response Service (ERS) a bénéficié d’une formation spéciale pour effectuer des contrôles de vitesse muni de hand held speed detectors. Ainsi, depuis décembre 2015, outre les tests d’alcoolémie, les membres de l’ERS sont également habilités à prendre en contravention ceux dépassant la limite de vitesse autorisée. Depuis le 1er janvier 2016 et jusqu’à 6 h, hier matin, le public est informé que lors de ces Road Traffic Operations, 224 281 véhicules ont été contrôlés à travers l’île et 2 610 contraventions ont été émises – 49 sont pour des tests d’alcoolémie positifs et 580 pour excès de vitesse.
« La prudence est de mise », prévient l’Inspecteur Rama. « Bien que les piétons ayant récemment perdu la vie sur nos routes n’étaient pas fautifs, la police recommande aux piétons de rester vigilants car bien souvent, ils sont plus vulnérables car ils ont consommé de l’alcool ». Les automobilistes, pour leur part, sont appelés à garder le contrôle de leur véhicule et à respecter les limites de vitesse tandis que pour les motocyclistes, également très vulnérables sur nos routes avec le taux le plus élevé de victimes d’accidents en 2015, il est recommandé de porter les gilets réfléchissants et de vérifier les phares avant chaque sortie nocturne.