Lors des débats sur le Budget 2018/2019, le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, s’est appesanti sur l’industrie sucrière. Selon lui, l’ancien gouvernement « était au courant de la baisse graduelle du prix du sucre mais n’y a pas prêté attention ». Ce qui, ditil, explique la situation actuelle. « On savait depuis longtemps que le…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In