SEGA TIPIK : Entre renaissance et reconnaissance

Lasosiasion Pratikan Sega Tipik a officiellement vu le jour mercredi dernier dans la capitale avec un concert de lancement. Au son de la ravanne et au rythme de ségatiers de toutes les générations, le Jardin de La Compagnie a vibré. Loin de “s’attendre à une telle mobilisation”, les organisateurs disent avoir atteint leur objectif, “qui était d’offrir un nouveau souffle au sega tipik mais aussi une meilleure visibilité dans notre mère patrie”. Venant des quatre coins de l’île Maurice, José Legris, Rosemonde Verloppe, Sylvain Donice, la Troupe Zanfan Ti Rivier, ABAIM, le groupe Mazavarou d’Anabelle Henry ou encore Laval Denis et Zenerasion Ti Frer ont marqué les esprits. Autre moment marquant de cette journée, l’appel du sega tipik étant ce qu’il est, nos anciens n’ont pu résister. Le fameux déhanchement de Serge Lebrasse s’est encore une fois distingué, en chœur avec son acolyte Marclaine Antoine. La prestation de Josiane Cassambo a également été saluée. Si pour des raisons médicales, Fanfan n’a pu être présent, sa fille Anabelle Henry a dignement représenté les couleurs du séga de son père. Sans oublier les plasticiens qui ont également apporté leur contribution au succès de ce lancement, notamment les sculpteurs Jean-Marc Mardi et Michel Hotentote et autres artistes peintres comme Neermala Luckeenarain et Gilberte Marimootoo Natchoo. Un beau rassemblement autour de l’héritage tipik de Maurice…