Le président sortant des Seychelles, James Michel, a été réélu pour un troisième mandat lors du second tour des résultats des élections présidentielles prenant fin vendredi. La lutte a été des plus serrées, James Michel devançant son adversaire, Wavel Ramkalwan, par 193 voix seulement. Ce dernier, qui conteste les résultats, a écrit officiellement à la Commission électorale pour réclamer un nouveau décompte des voix. De son côté, le nouveau président élu se prépare à prêter serment cet après-midi.
Le président James Michel, 71 ans, a été réélu pour un troisième et dernier mandat de cinq ans. La Commission électorale a déclaré James Michel vainqueur avec un score de 50,15% des voix, soit 31 512. Son adversaire Wavel Ramkalwan a recueilli 49,85%, soit 31 319 des voix. Le nombre de bulletins de vote valides est de 62 831.
« Le peuple seychellois m’a confié un nouveau mandant pour apporter le pays de l’avant dans la stabilité », a dit le président James Michel après l’annonce de son élection. Il a demandé à tous les Seychellois de respecter le choix des urnes.
Le président Michel est arrivé au pouvoir en 2004 au départ à la retraite de l’ancien président France Albert René. « Lors de mon troisième et dernier mandant, je vais travailler pour que tous les Seychellois puissent avoir une vie meilleure », a ajouté le chef de l’État. Il était arrivé largement en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 47,76% des voix, devant Wavel Ramkalawan, qui avait obtenu 35,33% des voix.
L’opposition seychelloise a annoncé qu’elle ne reconnaissait pas les résultats de ces élections. « J’ai écrit au président de la Commission électorale pour qu’il y ait un recompte de tous les bulletins de vote », a indiqué Wavel Ramkalawan. Il a lancé un appel à ses partisans à rester calmes. La Commission électorale compte se réunir demain pour discuter de la question.
Les supporteurs du Parti Lepep avaient prévu de célébrer la victoire du président James Michel par un grand convoi de voiture à travers le pays.