Il semblerait que la mayonnaise commence à prendre du côté de l’établissement S.Ramdin. Après une entrée en matière laborieuse en 2014 – la première victoire intervenant avec Surprising Dream lors de la 22e journée ! – Shailesh Ramdin a eu le bonheur de ramener son deuxième gagnant de la saison samedi dernier avec le triomphe d’Apple Pie, piloté de main de maître par Vinay Naiko, le remplaçant de luxe, dans l’épreuve de clôture. Avec la montée en puissance de ses autres coursiers, tous les voyants semblent donc être au vert pour cet entraîneur qui peut légitimement aspiré à des jours meilleurs.
Précédé d’une belle réputation à son arrivée sur notre turf, Apple Pie n’avait pu courir sur sa vraie valeur, s’étant montré particulièrement ardent lors de ses deux participations l’an dernier. Parti se refaire une santé à Forbach durant l’intersasion, ce fils de Miesque’s Approval était sur la pente ascendante, comme le témoignaient ses différents galops en marge de sa première incursion cette année. En effet, ce gros bébé – il pesait 535 kilos sur la balance samedi matin – n’a pas laissé passer sa chance dans The Woodleigh Plate pour ouvrir son compteur chez nous, grandement aidé par un Vinay Naiko au sommet de son art.
« C’est toujours un grand plaisir de remporter une course, que ce soit pour moi, les propriétaires ainsi que le staff. Apple Pie a démontré qu’il est un cheval qui a suffisamment de potentiel pour bien faire dans cette division. Il était un peu nerveux la saison dernière et on a pris pas mal de temps pour parvenir à le relaxer. Aujourd’hui, il était plus calme et a couru comme un champion. Quand j’ai fait mon homework, j’ai vu qu’il y aurait du pas dans cette course. Il n’était pas une certitude, mais je lui accordais tout de même de bonnes chances dans cette épreuve. Il était toujours bien en main à 400 mètres du but et je savais que je rattraperais Even Chance », nous a déclaré à chaud le Mauricien à sa sortie de la jockey’s room.
« He’s been working like hell for us »
L’issue aurait pu paraître incertaine quand Vinay Naiko perdit l’usage de sa cravache, dans l’emballage final mais notre compatriote démontra toute sa science en accompagnant admirablement sa monture jusqu’au but. « C’est vrai que j’ai perdu ma cravache mais cela arrive en course. C’est un very big horse qui a une grosse foulée et il ne faut pas s’attendre qu’il négocie le tournant comme une voiture. Il faut qu’il retrouve son équilibre avant qu’il ne puisse accélérer jusqu’à l’arrivée », nous a soutenu notre interlocuteur.
Shailesh Ramdin n’a pas manqué de plébisciter son cavalier qui a été pour beaucoup dans le succès d’Apple Pie samedi dernier. « Je dois dire que j’avais quelques appréhensions quand j’ai vu que Vinay ne se servait pas de sa cravache, mais j’ai par la suite compris qu’il l’avait perdue à l’entrée de la ligne droite. C’est quand même une superbe monte de la part de ce garçon. Il mérite ce succès plus que quiconque. He’s been working like hell for us since the beginning of the year ». L’entraîneur en profita aussi pour répondre à ses détracteurs qui avaient critiqué son choix d’associer Apple Pie à Naiko alors que Sherman Brown, le jockey attitré, était disponible pour cette monte. « Je tiens à faire un clin d’oeil à certains journalistes qui croient tout savoir. Ils voulaient connaître la raison pour laquelle j’avais mis Vinay Naiko sur ce cheval, je crois qu’ils ont aujourd’hui la réponse. Vinay connaissait Apple Pie depuis l’année dernière mais c’est sûr que Sherman Brown aura sa chance la prochaine fois. Ce sera aussi un tout autre cheval puisqu’il sera plus détendu après cette première course ».
Vinay Naiko lance ainsi de bien belle manière sa saison, lui qui avait engrangé 14 victoires l’an dernier. Avec la nouvelle configuration au sein de cet établissement avec notamment l’arrivée des chevaux de Paul Foo Kune, la charge de travail devrait s’alourdir pour le Mauricien mais il n’en fait pas grand cas. « Je suis un vieux routier quand même », nous a-t-il dit, sourire en coin, en guise de conclusion.