« Ravi Rutnah m’avait déjà informé que cette situation serait référée au Directeur des poursuites publiques. Comme quoi, il savait déjà à l’avance ce qu’allait faire le Deputy Speaker. Clairement, il y a vice de procédure ».

C’est en ces termes que le chef de file du Parti travailliste a réagi suite à la motion du “Deputy Chief Whip” concernant les propos qu’auraient tenus Shakeel Mohamed et qui auraient mis en doute l’impartialité de la speaker, Maya Hanoomanjee, sur les ondes d’une radio privée le 19 avril dernier.

«J’espère avoir la possibilité de contre-interroger la speaker de l’Assemblée nationale dans le box des témoins. Elle aura à répondre aux questions car elle ne sera pas au Parlement et devra faire face à la vérité ». Selon lui, le « nouveau et jeune » “Deputy Speaker” Sanjeev Teeluckdharry s’est trompé sur le point d’objection à cette motion pour vice de procédure, soulevé par Arvin Boolell. Il est d’avis que « tout cela n’est qu’un jeu pour le gouvernement et une insulte à la démocratie ».