Pour sa première année entière en compétition, on peut avec neuf victoires après trente-trois journées parler de performance honorable pour Shirish Narang par rapport à l’effectif dont il dispose. Cependant, à moins d’investir dans de nouvelles acquisitions afin d’étoffer son effectif, la partie sera plus compliquée pour sa troupe la saison prochaine.
Shirish Narang avait accueilli pour la plupart des pensionnaires de l’ancienne écurie Serge Henry où il exerçait aux côtés de Nathalie Henry, mais la plupart d’entre eux n’étaient pas sains. Pour exemple, Man To Man, vainqueur du Ruban Bleu en 2014, qui n’a pu surmonter ses ennuis de santé malgré toute la patience de son entourage et qui est demeuré à l’écurie ou encore Storm Dancer, qui a pris beaucoup de temps avant de retrouver la compétition récemment. D’autres, à l’instar de Cherbourg, Navistar, Prince Alwahtan et Seven Carat sont également restés longtemps sur la touche, affaiblissant la force de frappe de leur entraîneur. Récemment, Flash Drive, qui avait laissé entrevoir des qualités, saigna pour la deuxième fois et ce n’est qu’après ce nouveau problème que Shirish Narang a été averti par l’ancien entraîneur de ce coursier que ce dernier était un bleeder. Avec Lord Wellington, l’autre nouvelle acquisition de l’écurie, l’entraîneur n’a pas été plus chanceux. Ce bai n’a été qu’un simple figurant lors de ses quatre sorties sur notre turf. Gageons qu’il sera plus utile à son entourage à l’avenir.
Certes, il possède quelques coursiers valables à l’instar de Gameloft, Flash Drive ou Question Time, qui a été le seul à lui offrir le doublé, et il a accueilli du sang neuf récemment avec Racing For Fun et Step To Fame qui ont rejoint ses rangs il y a peu de temps, mais cela semble encore insuffisant pour que Shirish Narang rivalise avec les grosses cylindrées la saison prochaine. Si, toutefois, ses investisseurs lui dotent des outils nécessaires durant la trêve, il pourra alors, aidé de Preetam Daby qui occupe actuellement le poste de Stable Supervisor, espérer améliorer son score.