La parution dans les journaux d’une annonce concernant deux postes à pourvoir au sein du Sugar Investment Trust (SIT) fait jaser, surtout après que 13 employés aient été licenciés l’an dernier. Ainsi, l’Artisans & General Worker’s Union réclame la réintégration de ces personnes dans les plus brefs délais.
Le 19 juin 2015, 13 employés du SIT ont reçu leur lettre de licenciement, prenant effet le 21 juillet de la même année. Ils faisaient partie de la Land Business Unit, du Marketing Department et de la Surveying Unit. Raison évoquée : des difficultés financières et l’absence de nouveaux projets. L’Artisans & General Worker’s Union était montée au créneau pour dénoncer le « renvoi injustifié » de ces employés et a demandé leur réintégration. Mais voilà que la parution, durant le week-end, d’une annonce dans le cadre d’un appel à candidatures pour deux postes, celui de Compliance Officer et de Part-Time Health & Safety Officer, a rendu perplexe le syndicat des artisans et des General Workers, soupçonnant qu’il y a « anguilles sous roche », puisque les tâches desdits postes étaient assurées par certains des licenciés, comme l’affirme Ramjit, qui explique que la responsabilité du Compliance Officer faisait partie d’un dixième de ses tâches lorsqu’il était en poste. Suite à son licenciement, ce dernier a saisi l’Employment Relations Tribunal (ERT), qui lui a donné gain de cause le 22 octobre 2015, le SIT ayant été sommé de lui verser une somme de Rs 2, 4 M. Mais le SIT a réclamé une “judicial review” de l’Award délivré par l’ERT. « Nous sommes certains que la cour maintiendra la décision de l’Employment Relations Tribunal », a commenté Lall Dewnath, président de l’Artisans and General Workers Union.
Lors d’une conférence de presse au siège de la Government Services Employees Association (GSEA), Lall Dewnath a affirmé que l’ancien conseil d’administration a pris « une mauvaise décision » en renvoyant ces personnes concernées. « C’était une décision arbitraire », a déclaré Lall Dewnath. Les membres de l’Artisans & General Worker’s Union font aujourd’hui appel à l’intervention des ministres de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain, et de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun.
Autre sujet abordé : le non-respect des procédures pour la compensation des terres aux laboureurs du Bel-Air Sugar Estate. Lall Dewnath fait appel au ministre de l’Agro-industrie afin qu’il étudie ce dossier dans le but d’assurer que les droits des travailleurs soient respectés. En dernier lieu, l’Artisans & General Worker’s Union réclame la révision des Remuneration Orders du Road Haulage et des Catering and Tourism Industries Regulations afin de garantir une meilleure sécurité pour les employés, qui sont amenés à travailler avec des animaux jugés dangereux, comme des tigres et des lions, à Casela, et pour les chauffeurs et “helpers” travaillant à bord de poids lourds.