Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi s'étaient rencontrés à l'Elysée en décembre 2007.@ FRANCK FIFE / AFP

L’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, a été placé mardi matin en garde à vue, dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007, a-t-on appris mardi de source proche de l’enquête.

Nicolas Sarkozy, président de 2007 à 2012, est entendu pour la première fois dans cette enquête par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) à Nanterre, près de Paris, a-t-on ajouté de même source, confirmant une information de Mediapart et du Monde.

Il s’agirait donc d’un nouveau rebondissement dans cette enquête, démarrée en 2013 après les révélations du site Mediapart qui, en 2012, publiait une note d’un ex-dignitaire libyen faisant état d’un don par le clan Kadhafi de 50 millions d’euros au camp Sarkozy.