Sanjiv Nowluck, un habitant de Plaine-Magnien, se bat actuellement contre les autorités en raison d’une contravention pour excès de vitesse. Il soutient qu’il n’existe aucun panneau de limitation de vitesse sur le parcours qu’il empruntait ce jour-là.
Jeudi matin, en se rendant au travail, Sanjiv Nowluck, enseignant de profession, est stoppé par des policiers qui lui apprennent qu’il est pris en contravention pour excès de vitesse. Il se trouve alors sur la South Eastern Highway (route A15) reliant Plaine-Magnien à Ferney. « Les policiers m’ont dit que je roulais à 87 km/h alors que la limite est de 80 km/h. Or, j’emprunte cette route tous les jours et jamais je n’ai vu aucun panneau de limitation de vitesse. »
Sanjiv Nowluck proteste et invite les policiers à le conduire à l’endroit où se situe le panneau. Mais ceux-ci refusent de se plier à cette exigence, arguant qu’ils ont autre chose à faire. Sanjiv Nowluck fait alors demi-tour pour aller faire une déposition au poste de police de Plaine Magnien.
Pendant toute la journée de jeudi, l’automobiliste entreprendra en vain, différentes démarches auprès de la police, de la Traffic Management Unit (TMU) et de la Road Development Authority (RDA) pour faire entendre sa voix.
Sanjiv Nowluck ne compte toutefois pas rester les bras croisés. Il invite les autres automobilistes ayant été pris en contravention sur le South Eastern Highway, de Plaine-Magnien à Ferney, à unir leurs forces pour contester ce qu’il considère comme une « bavure ».
À la police, on laisse entendre que c’est la Traffic Management Unit qui doit trancher dans cette affaire. Toutefois, notre requête auprès de cette instance est restée sans réponse.