SPIDER-MAN : Homecoming

Film d’action de Jon Watts avec Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr. (Durée 2 h 14).

Synopsis
Depuis qu’il a combattu dans les rangs d’Iron Man les Avengers menés par Captain America, la vie de Peter Parker a changé. Rentré chez lui, l’adolescent découvre peu à peu sa nouvelle identité, celle de Spider-Man, le superhéros lanceur de toile. Le lycéen de Midtown va se servir de ses pouvoirs sous le masque de Spider-Man pour lutter contre la criminalité qui ronge la ville de New York, tout en essayant de trouver un équilibre entre sa vie de lycéen, son amour secret pour Liz Allen et sa carrière de superhéros masqué. Sous l’œil attentif de son nouveau mentor, Tony Stark, il s’efforce de reprendre sa vie d’avant, mais au fond de lui, Peter rêve de se prouver qu’il est plus que le sympathique superhéros du quartier. L’apparition d’un nouvel ennemi, le Vautour, va mettre en danger tout ce qui compte pour lui.
Ce qui ne change pas dans Spider-Man, c’est le costume. Mais sous le masque du plus sympathique des superhéros de Marvel c’est une autre histoire. Après avoir pris les traits de Tobey Maguire dans la trilogie lancée en 2002 à 2007 par Sam Raimi, Peter Parker s’était offert une cure de rajeunissement avec Andrew Garfield pour les deux épisodes de The Amazing Spider-Man en 2012 et 2014. Et depuis Captain America : Civil War de 2016, il a encore changé de tête pour un personnage encore plus jeune à travers Tom Holland. Ce film est un autre reboot dans lequel Spider-Man est accompagné par Iron Man.

Spider-Man High-tech.
Du sang neuf pour remettre Spider-Man sur les rails, mais ce n’est pas le seul changement proposé. Spider-Man : Homecoming s’inspire du scénario imaginé par Stan Lee en 1962 tout en plaçant le personnage dans le présent, voire même le futur. L’aide apportée au lycéen par Tony Stark lui permet d’accéder à un soutien technologique conséquent. D’où le nouveau costume high-tech et quelques autres gadgets électroniques qui ne figuraient pas dans l’histoire initiale. Les fans verront aussi que le costume possède désormais des web wings sous les bras, en hommage aux premiers comic books. Dans le tout premier numéro des aventures du superhéros, il avait en effet des ailes. Stark Industries a conçu ces ailes de manière à ce qu’elles se déploient lorsque le personnage doit effectuer un vol plané entre deux buildings et se rétractent lorsqu’il n’en a plus besoin. C’est un élément qui était présent dans les comics mais qui n’avait encore jamais été vu au cinéma.

Tom Holland.
Depuis Captain America 3, nous savons que nous serons confrontés à un Peter Parker moins mature et souvent plus drôle de par sa naïveté. Mais le personnage n’en est pas moins casse-cou. Tom Holland, gymnaste accompli, n’a pas dû recourir à un entraînement intensif pour être physiquement crédible dans la peau du Tisseur. Il s’amusait d’ailleurs à poster des vidéos de lui faisant des saltos dans un gymnase afin de démontrer ses capacités. Il a ainsi pu assurer lui-même de nombreuses cascades lors du tournage du blockbuster.

Les méchants.
Côté méchant, outre Le Vautour, nous ferons également connaissance avec de nouveaux super-vilains dans ce Spider-Man. Nous verrons notamment Le Bricoleur, campé Michael Chernus. Il jouera le rôle de Phineas Mason, mieux connu des fans de Spider-Man sous le nom du Bricoleur, propriétaire d’une boutique qui répare officiellement des radios et développe en secret des gadgets pour les super-méchants. Il fera donc face à Spider-Man, mais aussi à Iron Man et portera assistance au Vautour. À noter également que le Shocker sera aussi de la partie sous les traits de Bokeem Woodbine.


De Batman au Vautour
Michael Keaton est un drôle d’oiseau. Après avoir relancé Batman au cinéma avec des deux épisodes réalisés par Michael Keaton en 1989 et 1992, et après le sacre de Birdman (2014), d’Alejandro González Iñárritu, l’acteur prend cette fois le costume du vautour. Nouveau rôle de méchant pour l’ancien Beetlejuice (1988) qui évolue avec son temps sans laisser des plumes.
Le Vautour, de son vrai nom Adrian Toomes, est un super-vilain de l’univers de Marvel Comics créé par Stan Lee et Steve Ditko et apparu pour la première fois dans Amazing Spider Man #2 (mai 1963). Dans l’histoire originale Adrian Toomes était un ingénieur en électronique. Il se retrouve ruiné lorsque son associé sans scrupule prend le contrôle de leur compagnie et l’évince. Pour se venger, Toomes utilise l’une de ses dernières inventions, un harnais électromagnétique volant. Grâce à son harnais volant, Toomes s’introduit dans son ancien bureau et vole tout l’argent et le matériel qui s’y trouvent. Galvanisé par ses grandes capacités, il comprend qu’il peut faire fortune en devenant criminel professionnel.
Malheureusement pour Toomes, Spider-Man met brusquement fin à sa première croisade. Furieux à la suite de cet incident, le Vautour jure de se venger du tisseur.


Spider-Man
Il a 55 ans et toujours pas un cheveu blanc. Lors de sa première apparition dans Amazing Fantasy, en 1962, Spider-Man est l’identité que se choisit le jeune Peter Parker après avoir été mordu par une araignée radioactive et découvert qu’il avait à cette occasion développé des super-pouvoirs. Le succès de ce numéro permet à Spider-Man d’avoir dès 1963 sa propre série, The Amazing Spider-Man. Il est depuis l’un des personnages les plus populaires de l’univers des comics.
Dans un premier temps, Peter Parker va mettre à profit ses pouvoirs fraîchement acquis pour gagner de l’argent. Mais très vite, un drame va changer sa vie : il va laisser un voleur s’échapper alors qu’il aurait pu très facilement l’arrêter, prétextant que ce n’est pas son problème. Peu de temps après, son oncle est tué par un cambrioleur. Ivre de colère, il se lance à la poursuite de l’assassin qui, une fois arrêté, se révèle être le voleur qu’il n’avait pas daigné appréhender. À partir de cet instant, sa vocation sera de lutter contre le crime et de suivre l’adage de son défunt oncle : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Pour gagner de l’argent, subvenir à ses besoins, et à ceux de sa tante en plus de ses frais d’études, Peter doit rapidement trouver un travail. Possédant un appareil photo, il fait des photos de lui-même en tenue de Spider-Man, puis va les vendre à différents journaux. Il sera remarqué par J. Jonah Jameson, propriétaire et rédacteur en chef du Quotidien.