Après une réfection complète de la piste dans le passé, le stade Maryse Justin sera bientôt pourvu d'un système d'éclairage de haut niveau

● Des travaux enclenchés prochainement, afin de doter cette infrastructure d’un système d’éclairage adéquat

Le stade Maryse Justin, à Réduit, sera bientôt apte à accueillir des compétitions nocturnes. Les consultations entre l’Association mauricienne d’Athlétisme et le ministère de la Jeunesse et des Sports sont arrivées à un stade avancé et selon les premières indications, les travaux devraient être bouclés avant la fin de l’année. Une fierté pour le président de l’AMA, Vivian Gungaram, et ses membres, 33 ans après la construction de cette infrastructure, dans le cadre de l’organisation des 2èmes Jeux des Iles de l’océan Indien.

C’est une nouvelle qui réjouira les habitués du stade Maryse Justin, plus particiculièrement ceux qui s’entraînent en fin d’aprèsmidi. Désormais, l’éclairage sera « high class » et surtout adapté aux conditions. « Le stade est certes éclairé, mais la luminosité n’est pas de très grande qualité. Avec les travaux qui seront entrepris prochainement, la visibilité sera désormais de haute facture », a confié à Week-End Vivian Gungaram avant d’ajouter : « c’est un vieux rêve qui date d’une vingtaine d’années. Des demandes avaient été faites par le passé, mais faute de finances le projet ne s’est jamais concrétisé », a-t-il fait remarquer.

Selon le président de l’AMA, des pourparlers ont été engagés avec le MJS depuis un peu plus d’un mois. Une première rencontre a eu lieu entre le Permanent Secretary au MJS, Maubarak Boodhun et lui, suivi de plusieurs discussions téléphoniques. « Il y a un accord de principe et nous sommes heureux de l’évolution de la situation. Désormais, la fédération sera en mesure d’organiser des soirées d’athlétisme nocturne et je pense que cela plaira à tout le monde », a fait ressortir Vivian Gungaram.

Si tout se déroule comme prévu, l’installation du système d’éclairage devrait être complétée d’ici fin novembre.

Meeting international le 30 avril

Notre interlocuteur se réjouit même de la venue des officiers du ministère des Infrastructures Publics au stade Maryse Justin, samedi dernier. « Tout s’est très bien passé et on attend maintenant la cotation, qui devrait être connue cette semaine. C’est le MJS qui prendra en charge tout le financement », a-t-il fait remarquer. Construit dans le cadre des 2èmes JIOI de 1985, ce stade porte le nom de Maryse Justin, illustre marathonienne, décédée le 25 septembre 1995 à l’âge de 36 ans. Cette dernière avait représenté le pays sur 15 km aux Championnats du monde de 1988 à Adélaïde en Australie et avait également décroché la médaille au marathon lors des JIOI de 1990 à Madagascar. D’une capacité de 2 000 places, ce stade avait ensuite été doté d’éclairage pour faciliter les entraînements en début de soirée. « Désormais, les athlètes pourront s’entraîner dans des conditions optimales avec une visibilité de haut niveau. C’est une grosse satisfaction de voir enfin ce projet évoluer dans la bonne direction », a indiqué Vivian Gungaram.

Par ailleurs, l’AMA a déjà établi une série d’activités en vue de la prochaine saison qui pourrait très bien se tenir en nocturne. Le mois d’avril sera même déterminant et très chargé d’autant que la liste définitive des participants aux JIOI devra être soumise au comité organisateur avant le 30 avril.

Il est ainsi prévu que la fédération organise les MAA Trial étalés sur trois manches (5, 13 et 20 avril) avant l’organisation du meeting international et des championnats d’Afrique des épreuves combinées, prévus les 26 au 27 avril respectivement. Rappelons que dans le cadre de la préparation des présélectionnés de demi-fond, une des grandes faiblesses de l’athlétisme locale, il a été décidé qu’une équipe masculine composée de 11 coureurs seront en action au relais de St Benoît le 11 novembre prochain à La Réunion. Cette équipe sera accompagnée de l’entraîneur Mike Félicité.