D’après les statistiques de la Police Road Safety Unit, le nombre de piétons tués dans des accidents de la route du 1er janvier au 8 mars 2016 a connu une hausse de 400%, soit 12 victimes de plus à déplorer comparé à pareille époque l’an dernier. Cela fait ainsi d’eux les plus vulnérables sur les routes. Par ailleurs, le nombre total de morts recensés dans des accidents pour cette même période est passé à 34 depuis une sortie de route meurtrière survenue sur la route principale de Beau-Vallon dimanche dernier, au cours duquel trois jeunes ont perdu la vie.
La semaine a été marquée par un dramatique accident de la route survenu peu avant 22h dimanche dernier dans la région de Beau-Vallon. Mohammad Ibrahim Hoota, 23 ans, son cousin Rajesh Mevin Keenooa, 20 ans, et leur ami d’enfance Nathanaël Favory, 18 ans, tous des habitants de la localité, étaient à bord d’une Honda Civic immatriculée 767 MR 93 lorsque celle-ci a fait une sortie de route spectaculaire et a terminé sa course contre un manguier.
La violence de l’impact était telle que le véhicule, qui a été réduit à un amas de ferraille, était complètement méconnaissable. Les trois passagers de la voiture ont été tués sur le coup. D’après certaines sources policières, l’excès de vitesse serait à l’origine de cet accident de la route. Il revient qu’Ibrahim Hoota, le conducteur de la voiture, roulait à 135 km/h dans une zone où la limite autorisée est de 80 km/h. Ce dernier avait obtenu son permis de conduire il y a tout juste deux mois.
Yousouf Hoota, le frère de ce dernier, a déclaré à Week-End que ce jour-là, tous trois « ti al rod enn lot travail Plaine Magnien pou kapav bat-baté dans week-end » et que c’est alors qu’ils étaient sur le point de regagner leur domicile, à la rue Lycoris, qu’est survenu le drame. Questionné quant aux rumeurs laissant entendre que son frère aurait été poursuivi par les éléments de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ce soir-là, Yousouf dément catégoriquement et ajoute que « tous les trois ti bien populaire dan vilaz et zamé pa finn gagne problem avek personne ».
 
Hausse de 400% du nombre de piétons morts
 
Le nombre de victimes recensés sur les routes depuis le 1er janvier 2016 à 34. D’après les statistiques de la Police Road Safety Unit, du 1er janvier au 8 mars 2016, ce chiffre a connu une hausse de 36%, soit neuf victimes de plus à déplorer comparé à pareille époque l’an dernier. Durant cette période au cours de l’année 2015, les motocyclistes avaient été les plus vulnérables, avec un total de neuf morts. Ce chiffre a augmenté de 22% cette année, passant ainsi à 11.
Cependant, les piétons passent cette fois en tête avec 15 victimes recensées depuis le début de l’année, soit une hausse de 400%. En effet, à la même époque en 2015, trois piétons uniquement avaient été fatalement renversés au 8 mars. La dernière victime cette année est Jadoonanun Gangoo, un homme de 84 ans domicilié à Cap Malheureux. Samedi dernier, vers 14h30, la police de Grand-Baie l’avait trouvé avec de multiples blessures gisant sur l’asphalte sur la route principale de Pavillon. Il avait été conduit à l’hôpital du Nord, mais devait succomber à ses multiples blessures trois heures plus tard. Le conducteur du véhicule l’ayant percuté, qui avait pris la fuite, a vite été rattrapé grâce aux caméras situé en ces lieux. Il s’agit d’un adolescent de 17 ans sans permis.