Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint, a accentué son discours sur le bilan de son ministère plutôt que d’adresser frontalement les mesures budgétaires 2018-19. Comme pour répondre aux critiques émises par le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui a déploré un « certain manque de considération » envers les sportifs, le ministre a affirmé que « venir dire que le sport est mort relève de la démagogie ».

Stephan Toussaint s’est défendu d’avoir « toujours été à l’écoute des jeunes et des sportifs ». Et d’ajouter : « Je suis présent sur le terrain pour être proche d’eux et pour mieux les comprendre. » C’est ainsi qu’il a remonté le calendrier de son ministère pour élaborer largement sur ce qui a été réalisé depuis le Budget 2017-18. Il a laissé entendre que sa devise est désormais “Youth today, champions today” qui, selon lui, « indique clairement la vision de mon ministère, qui est celle de créer un “winning spirit” ».

Le ministre a ensuite remercié le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, pour avoir prêté une oreille attentive aux sportifs et à la jeunesse mauricienne lors de la présentation du budget la semaine dernière. Selon Stephan Toussaint, la dotation budgétaire de son ministère dépasse la barre des Rs 1 milliard. Il a avancé que le département de la jeunesse, qui avait précédemment une enveloppe de Rs 9,5 millions, a dorénavant Rs 28,5 millions.

Pour lui, cette augmentation démontre « l’importance que le chef du gouvernement accorde aux jeunes » pour faire face aux nouveaux défis. « Notre jeunesse est dynamique et le ministre des Finances a à coeur la jeunesse de notre pays », at- il dit. Le ministre a aussi laissé entendre que le budget alloué l’année dernière a été utilisé « judicieusement ». Il a d’ailleurs énuméré les dispositions prises dans les centres de jeunesse à travers le pays ainsi que l’organisation du programme « Zenes Montre to Talan », basé sur le concept de téléréalité et qui permet aux jeunes de mettre leurs talents en exergue. Le ministre a par ailleurs avancé que Rs 20 millions ont été accordées aux fédérations pour la préparation des compétitions locales aussi bien qu’internationales. Dans cette optique, selon lui, Rs 11,6 millions ont été mises  à la disposition de 121 sportifs de haut niveau.

Sur cette lancée, Stephan Toussaint a cité les phrases de Xavier-Luc Duval lors de l’intervention de lundi dernier sur le budget. « Xavier-Luc Duval avait déploré que l’haltérophile Roilya Ranaivosoa n’ait pas reçu de traitement adéquat après son sacre aux Jeux du Commonwealth, en Australie, en affirmant que “she is being treated like dirt” », a-t-il précisé. Stephan Toussaint a ainsi souligné que l’athlète concernée bénéficiait d’une bourse de Rs 23 000 mensuellement de son ministère, qu’elle avait obtenu un “cash prize” de Rs 267 500 pour ses performances aux Jeux du Commonwealth et qu’elle a également obtenu Rs 65 000 pour un camp d’entraînement en Angleterre.

Le ministre a aussi soutenu que Roilya Ranaivosoa était aussi « éligible » à ce qu’il qualifie de « mesure historique », soit la State Recogition Allowance for Retired Athletes, qui se chiffre à Rs 7 000 mensuellement, et ce à vie, si elle prenait sa retraite. « Ce n’est que du vent, rien de concret de la part du leader de l’opposition », dit-il. Et d’ajouter que « ce n’est pas le sport qui est malade, mais le PMSD ». Concernant les Jeux des Îles de l’océan Indien, le ministre a annoncé que la mascotte officielle sera dévoilée le 29 juin prochain et qu’un budget de Rs 195 millions a été alloué pour l’organisation de l’événement