IN THE STEWARDS’ ROOM : Goomany et Khathi à la trappe

Deux jockeys ont été épinglés pour une faute d’interférence samedi dernier. Girish Goomany et Robert Khathi seront au repos forcé pour une journée. Le premier nommé devra aussi payer une amende de Rs 20 000. Le Sud-Africain a été pénalisé une seconde fois, mais c’est pour avoir trop manifesté sa joie lors de la victoire de Swinging Captain. Ryan Wiggins a quant à lui été trouvé coupable de la même faute lors du succès de Charleston Hero.
Girish Goomany était en selle sur Newsman dans la première course de samedi dernier. À 100m de l’arrivée, il a déboîté sa monture pour passer à l’extérieur de Gstaad. Toutefois, il n’avait pas vu que New Golden Age était engagé à son extérieur. Ce dernier a été incommodé et son jockey a dû le reprendre pour ne pas monter sur les postérieurs de Newsman. Girish Goomany a accepté sa faute et a été sanctionné en conséquence.
En ce qui concerne Robert Khathi, c’est une faute commise à l’encontre de Secret Idea peu après le départ de la dernière épreuve qui a intéressé les Racing Stewards. En selle sur Magic Jay, il a dirigé sa monture vers l’intérieur et n’avait pas vu que Secret Idea était juste sur son arrière-main. Ce qui fait que ce dernier a été repris par son jockey et redirigé vers la gauche, forçant Varational plus vers l’extérieur. Ioannis Poullis, le jockey de Secret Idea a d’emblée dit qu’il avait eu à reprendre son cheval. Il devait aussi que la faute n’avait pas été grave cette fois du fait que sa monture avait répondu à ses ordres quand il l’avait reprise. Il devait également dire que si tous les jockeys se montrent prudents, tout devrait aller pour le mieux.
Robert Khathi dira qu’il pensait que son cheval était clear, mais qu’après avoir revu le film de la course, il s’était rendu compte que tel n’était pas le cas. Il a trouvé qu’il aurait pu attendre une ou deux foulées avant de se rapprocher de la lice. Aussi, comme sa dernière faute remontait à la huitième journée, il n’a été pénalisé que d’une mise à pied d’une semaine. Cependant, Robert Khathi devra payer une amende de Rs 10 000 pour avoir trop manifesté sa joie lors de la victoire de Swinging Captain. Ryan Wiggins, lui, s’est retrouvé avec une amende de Rs 5 000.
Les Racing Stewards avaient, samedi, ouvert une enquête sur le handling de Gstaad. Ils avaient reproché à Imran Chisty d’avoir trop usé sa monture dans la partie initiale. L’Indien a expliqué les raisons derrière ce fait. Il dira que Gstaad possède la fâcheuse habitude de se dérober à l’entraînement. Par ailleurs, peu après le départ, le cheval s’était montré hésitant et le fait de rester au contact de Swinging Captain avait aidé sa monture. Les Racing Stewards n’ont alors pas donné suite à leur enquête.