Rye Joorawon n’oubliera pas de sitôt la 32e journée 2017. Il n’a pas convaincu le board des Racing Stewards à l’effet que Charles Lytton avait tendance à verser à l’intérieur. De ce fait, les RS ont trouvé qu’il n’avait pas donné toutes les chances à son cheval pour l’emporter. Ce qui est une « charge » bien sérieuse. De ce fait, il a écopé d’une suspension de 10 journées et d’une amende de Rs 50 000. Il a de plus été sanctionné d’une journée de mise à pied pour cause d’interférence.
Appelé à donner des explications sur sa monte dans la ligne droite finale, Rye Joorawon a avancé que Charles Lytton avait tendance à verser à l’intérieur. L’entraîneur Gilbert Rousset semblait approuver les propos de son jockey, qui a aussi soutenu que son désir était de devenir jockey champion chez les Mauriciens et d’aider son entraîneur pour le titre de champion. Gilbert Rousset a soutenu que c’était la meilleure course de Charles Lytton cette saison et que le cheval a été traité des boulets vu qu’il avait versé à l’intérieur à l’entraînement. Rye Joorawon a accepté le fait qu’il n’a pu le monter comme il le souhaitait vu la mauvaise tendance de sa monture. Il dira qu’il s’est servi de sa cravache à plusieurs reprises et qu’il pensait que son cheval allait reprendre Victory Team.
Le Chief Stipe a agrandi le film de la course à un certain moment avant de demander à Rye Joorawon s’il n’était pas en train de retenir sa monture à environ 75m de l’arrivée. Ce à quoi le cavalier a répondu par la négative. Il devait aussi dire à Rye Joorawon que le film n’a à aucun moment démontré que Charles Lytton versait à l’intérieur. Il ajoutera à un certain moment que le cheval a même versé à l’extérieur quand Victory  Team a changé de ligne.
Stéphane de Chalain s’est également dit étonné que Charles Lytton ait versé à l’intérieur, alors qu’il avait le pied gauche pour le lead. Rye Joorawon, lui, dira que cela était possible. Le Chief Stipe a ajouté que ce n’est que dans les trois ou quatre dernières foulées qu’on a pu le voir monter avec vigueur. Rye Joorawon dira que Charles Lytton n’a accéléré que lorsque Victory Team est entré en contact avec lui.
Après avoir entendu les parties concernées, le board est arrivé à la conclusion que Rye Joorawon avait enfreint le règlement 160 A (a) dans le sens où il n’avait pas monté avec sa vigueur habituelle pour que Charles Lytton ait toutes les chances de l’emporter. Il a plaidé non-coupable et avancé qu’un autre jockey, Steven Arnold, s’en était sorti sans sanction la dernière fois alors qu’il n’avait pas monté avec vigueur. Ce à quoi il lui a été répondu que c’était sa vigueur à lui dont il était question. Celle dont il a habitué le board depuis plusieurs saisons déjà.
Stéphane de Chalain a déclaré que le board avait pris en considération le fait que Rye Joorawon n’a pas été sanctionné sous ce règlement et de la position de son entraîneur avant de décider de la sanction. Ainsi, si au départ ce genre de faute équivaut à 12 journées de suspension et Rs 50 000 d’amende, il a été décidé de réduire la sentence de deux journées. Concernant la faute d’interférence, celle-ci a eu lieu dans la sixième course, où il était en selle sur Karraar. En passant aux 600m, il a gêné Tandragee en dirigeant son cheval vers l’intérieur. Sunil Bussunt a été contraint de reprendre sa monture pour éviter de monter sur les postérieurs de Karraar.
Nishal Teeha a aussi été pénalisé pour négligence. Dans la septième course, il avait été associé à Ready For Take Off. Aux 1200m, en se dirigeant vers les barres, il a mis Heart Of Darkness en difficulté et le cavalier de ce dernier n’a pas eu d’autre alternative que de mettre les freins. Pour cette faute, Nishal Teeha devra observer une mise à pied de deux journées.
Cédric Ségeon a quant à lui eu à s’expliquer sur la gêne subie par Prince Of Thieves. Aux 300m, il a déboîté Oomph derrière Scotsnog et emmené Prince Of Thieves sur Ready To Attack, avec comme résultat que Prince Of Thieves a été contraint de ralentir. Il a été sanctionné d’une amende de Rs 25 000.