STYLISME : Annabelle Fleury, dans l’univers des figures multiples et colorées du kaléidoscope

Pour cette saison, la jeune styliste Annabelle Fleury s’est inspirée du kaléidoscope pour créer sa nouvelle ligne de vêtements. Rappelons que le kaléidoscope est un appareil formé d’un tube opaque, contenant plusieurs miroirs, disposés de façon que de petits objets colorés placés dans le tube y produisent des dessins symétriques et variés.
Fidèle à son style, Annabelle Fleury décline sa nouvelle collection de belles couleurs. La juxtaposition et la superposition de bandes de tissus combinées à ces couleurs rappellent le prisme et ses rayons réfléchissants.
Du classique, du simple, de l’élégant. Cette collection constituée de robes, vestes et hauts et qui puise son inspiration dans les formes symétriques et géométriques engendrées par les miroirs réfléchissants du kaléidoscope, est marquée par une ligne géométrique avec un jeu de lignes droites, de parallèles et d’angles.
Kaléidoscope plaît par sa couture et finition. Les coutures des vêtements, pensées et travaillées comme des oeuvres à part entière, sont volontairement mises en avant sur le côté du vêtement afin de créer un effet miroir et une combinaison de formes rappelant ainsi les compositions infinies d’images du kaléidoscope.
«Le vestiaire est construit comme un kaléidoscope que l’on pivote pour admirer la combinaison de formes variées. Ainsi, les robes sont modulables, chacune d’entre elles permet de nombreuses déclinaisons et transformatioons. Le drapé peut se porter devant ou de dos, le col bénitier peut devenir un col asymétrique laissant une épaule dénudée créant ainsi des combinaisons multiples au sein d’un même vêtement», explique-t-elle.
À découvrir les autres pièces de la collection sur son site web www.oriya.mu.