Après les grosses averses d’hier le sud était une nouvelle fois sous les eaux ce matin. Aux alentours de 3 heures du matin des pluies diluviennes se sont abattues sur la région. Dans les endroits habituellement touchés par les accumulations les familles étaient sur le qui-vive. Au morcellement Tagore, L’Escalier, Mado Bisram témoigne : « c’est ainsi à chaque grosses pluies. On ne dort pas. On surveille la montée des eaux. Pendant combien de temps encore va-t-on subir cette situation? », se demande-t-il.
Barlen Caroopen qui opère dans l’audiovisuel a perdu son matériel informatique quand l’eau a envahi sa maison.  La maison de Jean Noel Mathieu était à moitié couverte d’eau. Usha Sawaruth qui vit seule avec ses trois enfants n’a rien pu sauver. « J’ai envoyé mes enfants chez ma belle mère en priorité. Le canal situé à côté de ma maison a une nouvelle fois débordé. L’eau a envahi ma maison. Tous mes appareils électroménagers sont abîmés et ce n’est pas la première fois. »