Le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, a mis en garde le gouvernement contre l’utilisation de fonds en provenance de la compagnie d’assurances SICOM, du National Pensions Fund (NPF), de la State Bank et de Mauritius Telecom pour financer le Super Cash Back Gold Policy (SCBGP). « Le gouvernement avait donné une augmentation de Rs 1300 à nos aînés. Maintenant, il met la main dans le fonds de la NPF pour payer le SCBG alors qu’il a fermé la BAI par vengeance politique. C’est votre argent, le jour qu’il va le faire, pou bizin desann dan la rue, on ne peut accepter cela », a-t-il lancé, lors d’un congrès nocturne de son parti au collège Universal, hier soir, à Rivière du Rempart.
« Si cela se produit, ce sera le scandale de tous les siècles. Nous devons être prêts pour l’affronter », a-t-il déclaré, rappelant que le ministre des Services financiers Roshi Bhadain avait souligné que le gouvernement n’allait pas user de l’argent du peuple pour payer les détenteurs de cette police. « Be, kot pou gayn kas pou pey zot? », s’est-il demandé.
Navin Ramgoolam a ensuite parlé du projet de construction de Smart Cities, de Heritage City et du développement dans le port. « Le gouvernement va emprunter de l’argent à Dubaï pour construire des Smart Cities. Ces compagnies-là ne vont pas payer la taxe, dont la TVA. Quatre grandes compagnies vont engranger des profits, pas vous. Le miracle économique, c’est pour eux, vous, vous resterez sur le pavé », a-t-il laissé entendre.
Par ailleurs, le leader des rouges a rappelé qu’il avait négocié avec l’Inde pour construire le métro léger au coût de Rs 24 milliards afin de venir en aide à toute la population. « C’aurait aidé à résoudre la congestion routière et à offrir un bon moyen de transport jusqu’à fort tard dans la nuit à la population. Eux, ils ont bloqué le projet pour faire Heritage City. Qui va rembourser ces dettes? Nos enfants », a-t-il martelé.
M. Ramgoolam a aussi parlé du fauteuil de Premier ministre « ki SAJ pe sofe pe garde pou so garson ». « Aviez-vous voté Pravind Jugnauth comme PM? Faites attention. Pa pou otomatik de naryen », a-t-il déclaré. Selon ses dires, outre Ashit Gungah, d’autres ministres et leurs proches seraient impliqués dans l’affaire de fake horsepower. « Pa fer cover-up, les Tuyau fer so travay », a-t-il lancé. Finalement, l’ex-Premier ministre a affirmé que le ministre de la Santé Anil Gayan refuse de se présenter devant l’Equal Opportunities Commission (EOC) pour la simple raison que le contrat de Brian Glover arrivera bientôt à terme. « Je vous garantis que son contrat ne sera pas renouvelé », a-t-il estimé.
Finalement, Navin Ramgoolam a énuméré quelques réalisations de son gouvernement dont la création d’emplois, « eux, ils créent le chômage », dit-il, le paiement du PRB aux fonctionnaires malgré la crise économique, plus le « transport gratuit ». « Avec moi, ceux qui touchent moins de Rs 25 000 par mois ne paient pas de taxe. Je vous le dis maintenant : je veillerai à ce que la MRA cesse d’importuner les petits entrepreneurs à cause de la taxe. Al rod ban gro la », a-t-il conclu dans le cadre de ce congrès nocturne.