Depuis hier en début d’après-midi, à l’issue de la conférence de presse du Premier ministre sir Anerood Jugnauth, annonçant le package du gouvernement en faveur des victimes du Super Cash Back Gold, la satisfaction est de mise dans le camp du comité de soutien institué depuis l’éclatement de ce scandale financier. Une nouvelle mobilisation à Belle-Rose sera bientôt organisée, mais cette fois en guise de remerciement au gouvernement pour avoir pris « cette décision, qui viendra apaiser l’angoisse des clients ».
« Nous sommes très satisfaits de la décision du gouvernement concernant le cas des victimes du Super Cash Back Gold. Depuis le départ, nous avons fait comprendre que c’est le gouvernement seul qui a la capacité de trouver une solution. Nous voulons remercier le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, ainsi que les ministres Roshi Bhadain et Vishnu Lutchmeenaraidoo à cet effet », a soutenu Varen Andee, du comité de soutien aux victimes du SCBG, dans une déclaration au Mauricien en début de soirée hier. Le Premier ministre annonçait un peu plus tôt un package en faveur des déposants du Super Cash Back Gold de la BAI. D’abord ceux ayant investi jusqu’à un maximum de Rs 500 000 chacun, qui seront remboursés intégralement au plus tard de 15 mai. Pour ceux ayant investi plus de Rs 500 000, des provisions seront effectuées pour un remboursement maximal de Rs 500 000 chacun au plus tard le 30 juin prochain. Pour le reste des sommes investies, le gouvernement prévoit des émissions de “debentures”  en cinq tranches annuelles à partir du 30 juin 2016.
Revenant sur ce package présenté par le gouvernement, Varen Andee affirme que cela viendra considérablement soulager les 14 570 personnes qui détiennent un total de 24 690 polices d’assurance avec un montant de Rs 19,2 milliards. « Le gouvernement a eu à faire face à une situation difficile. Mais aujourd’hui, nous sommes satisfaits car cette décision viendra apaiser l’angoisse palpable chez les clients depuis ces derniers jours. Encore une fois, nous tenons à saluer la volonté du gouvernement à trouver une sortie de crise. Les “policy holders” pourront désormais dormir tranquille », poursuit Varen Andee tout en faisant comprendre que le comité de soutien a eu raison de faire entendre sa voix, qui a débouché sur des rencontres constructives avec le gouvernement. Après une première mobilisation à la salle de fête de Belle-Rose tout dernièrement, où la colère des clients du SCBG était de mise, le comité de soutien envisage d’organiser une nouvelle rencontre très bientôt avec, comme objectif, de remercier le gouvernement.