La chute de la station chinoise Tiangong 1 est attendue ce week-end, annonce l’Agence spatiale européenne. Tandis que la majorité de ses débris doivent se désintégrer en rentrant dans l’atmosphère, quelques fragments pourraient atteindre la surface terrestre, selon les scientifiques.

Entre le 31 mars et le 2 avril la première station spatiale chinoise Tiangong 1 («Palais Céleste 1») doit rentrer dans l’atmosphère et y brûler, néanmoins certains débris peuvent atteindre la surface terrestre, fait savoir l’Agence spatiale européenne.

À l’heure actuelle la station se trouve à environ 200 kilomètres au-dessus de la Terre, en s’en rapprochant de 4 kilomètres par jour. La vitesse diminuera cependant dans les prochains jours. Les experts estiment que la station se désintégrera à une distance de 70 kilomètres de la surface terrestre.

Images radar de Tiangong-1 capturées par le système Tira (Tracking and Imaging Radar) installé sur une antenne parabolique de 34 mètres. La station spatiale, dont le corps et les panneaux solaires sont bien visibles, était alors à 270 kilomètres d’altitude. © Fraunhofer FHR

Les scientifiques indiquent également que les débris de Tiangong 1 pourraient tomber dans un espace situé entre le 43e parallèle nord et le 43e parallèle sud. Cette zone inclut environ l’ensemble du territoire de l’Amérique Centrale et du Sud, le sud de l’Europe, l’ensemble du continent africain, le Proche-Orient, une grande partie de l’Asie de l’Est et du Sud-Est.

La station ne fonctionne plus depuis mars 2016. Auparavant, les astronomes avaient estimé que le «Palais Céleste 1» brulerait dans l’atmosphère avant la fin de 2017. Ils ont ultérieurement changé leurs pronostics en précisant que la station entrerait dans l’atmosphère au printemps de 2018.

Tiangong 1 a été lancé le 29 septembre 2011 par la fusée CZ-2FT1 «Chang Zheng 2FT1» («Longue marche») depuis le Centre spatial de Jiuquan. La Chine est ainsi devenue le troisième pays ayant sa propre station spatiale après la Russie et les États-Unis. Son lancement visait à montrer la puissance chinoise au monde entier. Tiangong 1 a accueilli plusieurs taïkonautes, dont deux femmes.

– fr.sputniknews.com