Susheela Raman, la diva de la world music se produira à guichets fermés le 26 mai à l’auditorium du Mahatma Gandhi Institute dans le cadre du 25e anniversaire de l’agence Immedia. L’appel de Rama Poonoosamy pour que le public achète au plus vite ses billets a été bien entendu et, à un mois de la date du concert, toutes les places avaient déjà été vendues. Un tel engouement pour la world music s’explique par le fait que Susheela Raman a réussi à travers ses compositions à créer une parfaite osmose entre l’Orient et l’Occident. Cette interaction entre différentes cultures a su ainsi conquérir les fans du monde entier.
Susheela Raman arrivera à Maurice le vendredi 25 mai en compagnie de ses musiciens et de son équipe technique, en provenance de Londres via Paris. L’équipe sera logée à l’hôtel le Long Beach à Belle-Mare. Sur scène, elle sera accompagnée par Sam Mills à la guitare, Nathoolal Solanki au nagara et Kutle Khan aux percussions.
Cette chanteuse londonienne à la voix grave est issue de parents originaires du sud de l’Inde, plus précisément de Thanjavur dans la région du Tamil Nadu. Son premier album est publié en 2001 sous le nom de Salt Rain. En 2003, Love Trap fait un tabac auprès des mélomanes. Son troisième album, Music For Crocodiles (2005), est également plébiscité par le public. En 2007, elle propose 331?3, sur lequel on découvre une version retravaillée du Voodoo Child de Jimi Hendrix. Elle y reprend aussi des compositions de John Lennon, de Bob Dylan ou encore du groupe Nirvana. L’année dernière, elle a lancé son album Vel, un mélange de musique carnatique et de quawal du Lahore.