source photo : Internet

Où qu’il joue la saison à venir, Neymar sera bien privé des trois prochaines rencontres de Ligue des champions après la confirmation de sa sanction pour insultes à un arbitre, mercredi par l’UEFA.

L’instance disciplinaire de l’UEFA a rejeté l’appel déposé par le Paris Saint-Germain. L’attaquant vedette avait été puni pour avoir insulté les arbitres du huitième de finale retour de C1 entre son équipe et Manchester United.

Le 6 mars dernier, après le match perdu par le PSG sur un scenario incroyable, Neymar avait laissé exploser sa colère sur les réseaux sociaux, visant les arbitres à la suite du penalty accordé aux Anglais dans les dernières minutes de la rencontre, après recours à la VAR.

Déjà blessé à l’époque, contraint d’assister au match depuis les tribunes, l’ex capitaine de la Seleçao avait notamment écrit sur Instagram: « C’est une honte! Ils mettent quatre gars qui n’y comprennent rien au foot pour revoir le ralenti (…) Qu’ils aillent se faire foutre! »

Le 25 avril, la commission de discipline avait infligé en première instance trois matches de suspension dans les compétitions UEFA au joueur.

Cette absence programmée des terrains européens jusqu’à début novembre assombrit encore l’avenir de Neymar.

A nouveau blessé au même pied depuis deux semaines et privé du coup de Copa America avec le Brésil, accusé de viol par une Brésilienne, l’ex-Barcelonais est devenu la tête d’affiche du mercato estival.

– « Personne ne l’a obligé à signer ici » –

Le PSG serait prêt, selon différents médias, à le laisser partir en cas d’offre XXL et un éventuel retour à Barcelone fait la Une des journaux en Europe, et notamment en Espagne.

Le président parisien Nasser Al-Khelaïfi a rendu cette hypothèse crédible en lâchant à propos du Brésilien, dans France Football : « Il y a bien sûr des contrats à respecter (il est lié au PSG jusqu’en 2022), mais la priorité désormais est l’adhésion totale à notre projet. (…) Personne ne l’a obligé à signer ici. Personne ne l’a poussé ».

Victime de blessures à répétition, sous le coup d’une accusation de viol, le joueur le plus cher du monde (222 M EUR) n’en vaudrait plus que 124,7 M EUR, selon l’Observatoire du football (CIES).

Le Barça cassera-t-il la tirelire pour rapatrier son ancienne star (2013-2017)? Une transaction avec un joueur en échange dans la balance (Philippe Coutinho, Ousmane Dembélé…) est aussi évoquée par certains médias.

Si le club blaugrana récupère « Ney », il devra s’en passer pour la moitié de la phase de groupes de la Ligue des champions.

@AFP