La croissance du secteur des services (commerce, tourisme, finance et communications, entre autres) est estimée à 4,4%, comparativement à 4,6% en 2015. C’est ce qu’indique le dernier tableau de bord sur l’économie mauricienne publié ce matin par Statistics Mauritius.
Selon ce tableau de bord, le secteur secondaire (industrie) est parvenu à renverser la vapeur en 2015 avec un taux positif de 0,5% après une contraction de 0,1% en 2014, reprenant ainsi modestement sa courbe ascendante. En revanche, le secteur primaire (agriculture) a subi un repli l’année dernière (-0,2%) après sa croissance positive de 3,1% en 2014. Ce recul est attribuable à la contre-performance du secteur sucrier.
Statistics Mauritius indique également une progression de 2,9% des dépenses de consommation des ménages, soit le taux le plus élevé de ces cinq dernières années, ce qui n’a pas empêché l’épargne domestique de croître. En pourcentage du Produit intérieur brut aux prix du marché, l’épargne domestique brute représentait 11,9%, contre 11,6% en 2014.
Le tableau de bord montre par ailleurs que le secteur regroupant les entreprises de l’ancienne zone franche et celles tournées vers l’exportation a affiché une croissance plus faible en 2015, soit 0,2%, par rapport à 0,8% en 2014. Les investissements estimés dans ce même secteur s’élèveraient à près de Rs 1,3 milliard, ce qui constitue une baisse d’un peu plus de 50% comparativement à l’année précédente.
Notons également que le secteur de l’exportation comptait 289 entreprises et 53 888 employés au troisième trimestre 2015. À pareille période en 2014, 306 entreprises avec 55 437 employés opéraient dans ce secteur.