Lancé il y a quelques semaines, Talking About de Ziggy Prosper apporte un nouveau souffle à la musique mauricienne. À 16 ans, le rappeur de L’Escalier mélange sa musique au seggae, au séga, au rock, et dégage un nouvel optimisme. D’une voix puissante, maîtrisée avec maturité, il présente des textes travaillés qui racontent l’amour et la vie, sur un album où il est soutenu par des artistes aguerris.
Il y a de bonnes raisons d’aller à la découverte de Talking About de Ziggy. Avec neuf titres en français, en anglais et en kreol, l’album révèle un artiste de 16 ans qui se dévoile à travers une maîtrise des codes fondamentaux de la musique. Son jeune âge ne doit pas être un argument : il faut apprécier Ziggy Prosper pour son potentiel et son talent. L’artiste émergent arrive sans peine à convaincre par ce coup d’essai transformé. Un album-test qui évite les faux accords et les hésitations qui plombent souvent le travail des débutants. Chanteur et compositeur, il garde le plein contrôle sur ses créations. Voix juvénile grave, il rappe avec fluidité et assurance en maintenant le rythme au fil de ses textes. Ziggy chante pour dire les mots et les maux de sa génération. L’amour n’est pas absent, ainsi que des observations propres à sa génération : drogue synthétique, séparation, délinquance juvénile, objectifs de la vie.