Tanjiro ne fait pas que des heureux

Tanjiro, cheval de l’entraînement Merven et vainqueur à ses débuts, a été transféré chez Chandradutt Daby et défendra ses nouvelles couleurs ce week-end. Selon nos renseignements, ce transfert a été rendu nécessaire suite à un différend qui existait entre le propriétaire du cheval et l’entourage de son ancien établissement. Il est aussi à noter que le propriétaire possède des parts dans cinq autres chevaux qui sont sous la férule de Patrick Merven. Ainsi, si Chandradutt Daby est tout heureux d’avoir accueilli ce cheval dans son yard, il nous revient qu’un autre entraîneur avait des visées sur lui. Aussi, même si le cheval figurait déjà dans les entrées de la 27e journée, des démarches étaient toujours entreprises pour que le propriétaire change d’idée. Du reste, l’entraîneur en question aurait même rencontré le propriétaire pas plus tard qu’hier. Mais ce dernier n’a pas donné suite à cette rencontre et restera du côté de Chandradutt Daby.


Wanted Man passe chez Merven
Wanted Man ne fait plus partie de l’effectif de Rameshwar Gujadhur. Ainsi, si on comprend bien, un cheval de la famille Foo Kune a enfin pu rejoindre les rangs de Patrick Merven, alors que la Gambling Regulatory Authority avait opposé son véto à ce que les chevaux de cette famille passe du côté de Patrick Merven il n’y pas si longtemps. On apprend également qu’un autre compétiteur, le nouveau Olive Garden, prendra le même chemin. Affaire à suivre.


DANS NOTRE COURRIER : Christian Lafraisière conteste
Le président démissionnaire de l’AEPS, Christian Lafraisière, a adressé un courriel à Turf Magazine en réponse aux affirmations de Shan IP dans notre dernière édition. Dans les grandes lignes, il se demande à quoi répond le Communication Manager du MTC et se demande comment il peut intervenir dans un autre magazine que celui du MTC, où il est le rédacteur en chef. Il se demande s’il a eu l’aval des commissaires ou du General Manager du MTC pour venir faire ses déclarations en leur nom et insiste que l’affaire des boxes n’a été mentionnée que par Shan Ip.
Il affirme aussi être surpris qu’il fasse référence au président Mukesh Balgobin, alors qu’il n’a jamais assisté à une seule des réunions de l’AEPS avec le MTC. Il explique que l’AEPS a un accord avec le MTC pour la location du box pour l’année 2017 contre paiement.
Il conteste par ailleurs la divulgation publique de l’accord MTC/AEPS et il laisse le soin au président Balgobin de rendre publique leur conversation de la journée du Maiden. Enfin, il avance que Khalid Rawat n’a pas été le seul à avoir réglé les problèmes des propriétaires et qu’il a personnellement aidé plusieurs des membres de l’AEPS par le passé.


Dillon et Khathi regagnent l’Afrique du Sud
Donovan Dillon et Robert Khathi ne termineront pas la saison sous les couleurs de Gilbert Rousset et de Shirish Narang respectivement. C’est ce qui a été décidé à l’issue de la 26e journée. En ce qui concerne le premier nommé, c’est le manque de résultats qui a occasionné cette séparation. Il se chuchotait depuis plus d’une semaine que l’établissement Gilbert Rousset n’était pas satisfait du rendement du jeune Sud-Africain, qui n’a ramené que six victoires depuis qu’il exerce au Champ de Mars, alors qu’il comptabilise pas moins 16 deuxièmes places. On avance que ces premiers accessits auraient pu se transformer en victoires si le cavalier s’était montré plus percutant. Du côté de Robert Khathi, on avance, à travers un communiqué de l’établissement, que le jockey aurait eu un contrat alléchant en Afrique du Sud, où la saison débute incessamment. Mais, selon d’autres sources, il est dit que la goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase serait le comportement du jockey la semaine dernière. En effet, l’entraîneur n’aurait pas apprécié le fait qu’en son absence le jockey ait passé outre ses directives lors de la session d’entraînement de jeudi dernier.


La compétition c'est fini
Ils sont plusieurs chevaux qui ne seront plus en compétition en cette fin de saison. Du côté de Patrick Merven, Guilty As Charged et Triad Of Fortune ont été mis à la retraite. Le premier nommé n’a pu ouvrir son compteur au Champ de Mars, alors que l’autre a eu la chance de ramener quatre succès, dont le dernier lors de la 16e journée. Ramapatee Gujadhur a décidé de se passer des services de Cavallino, alors Mc Naught a été jugé inapte pour la compétition par Shirish Narang. D’un autre côté, ils sont une douzaine qui ont été euthanasiés mardi dernier. Parmi, on retrouve Tabreek, qui avait souffert d’un claquage lors du Maiden, après avoir remporté deux courses dont The Turf Magazine 50th Anniversary Golden Trophy. Les autres chevaux sont Canadian Club, Cash Lord et Lecture D (Shyam Hurchund), Qatar Springs, Bright And Blue et Donnie Brasco (Jean-Michel Henry, What’s News (Vincent Allet), Spirit Of Dover (Amardeep Sewdyal), Awesome Power (Ramapatee Gujadhur), Parker (Simon Jones) et Torotino (Rameshwar Gujadhur).


IN THE STEWARDS’ ROOM : Aucune sanction cette semaine
Une fois n’est pas coutume, les jockeys en selle lors de la 26e journée ont été exempts de tout reproche. Aucun n’a été pénalisé d’une mise à pied ou d’une amende. Cependant, il faut faire ressortir que quelques-uns ont néanmoins été réprimandés, à l’image de Ioannis Poullis (Ocean Drive South), pour n’avoir pas redressé sa monture plus tôt afin de ne pas incommoder Cape Horn. Il en a été de même pour Steven Arnold (Cape Horn) à l’encontre de Street Boy.
Par ailleurs, il faudrait souligner que l’appel du jockey Jeanot Bardottier de sa sanction de trois journées de mise à pied pour n’avoir pas suivi les instructions de l’entraîneur de Social Network a été entendu par le board d’appel la semaine dernière. Le board est arrivé à la conclusion que la sanction était justifiée. Ce qui fait que Jeanot Bardottier se retrouve avec un total de huit journées de suspension à purger et pourra techniquement être en selle lors de la 35e journée si une course réservée aux cavaliers locaux figure au programme.