Mettant à profit un déplacement éclair à Rodrigues, le Premier ministre Pravind Jugnauth a procédé au lancement d’un des plus importants projets stratégiques pour le développement de l’île. MARS (Mauritius Rodrigues Submarine Cable) a fait son entrée dans le paysage de techologie informatique de Rodrigues et le calendrier de travail établi prévoit que le câble optique devra devenir une réalité dans un maximum de 24 mois. Que ce soit du côté du PM ou du chef commissaire de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, Serge Clair, l’on veut tout mettre en oeuvre pour que le délai des travaux ne soit nullement dépassé. Le chef commissaire, qui a annoncé la mise sur pied d’un Steering Committee pour assurer le suivi de la réalisation de ce projet, s’est engagé personnellement sur le plan du Monitoring. Pravind Jugnauth a déclaré qu’il s’assurera de l’accélération des travaux en annonçant qu’il reviendra pour l’inauguration de MARS, qui nécessitera des investissements de Rs 1,6 milliard, soit un montant de 44 784 694 dollars US du contrat alloué à Mauritius Telecom le 20 septembre dernier.
En prélude aux travaux d’envergure liés à MARS, le PM a annoncé aux Rodriguais que la bande passante existante entre l’île et Maurice, qui est actuellement de 200 mégabytes, passera à 500 vers la fin de ce mois. “Se ene kado Bolom Nwel avan Nwel”, devait-il lancer en guise de boutade en vue d’atténuer les difficultés actuelles de connectivité entre Rodrigues et Maurice. La cérémonie protocolaire de l’avènement du câble optique dans l’île s’est déroulée, hier matin, à Antoinette Prudence Human Resource Centre à Malabar. Sherry Singh, le Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, qui a décroché cet important contrat avec l’Assemblée Régionale de Rodrigues, n’a pu faire le déplacement en raison de “contrainte de dernière minute.”
Le projet MARS nécessitera la pose d’un câble optique, long de 667 kilomètres, pour connecter la région de Grand’Baie à Rodrigues à Baie-du-Jacotet à Maurice. Ce câble, qui doit être posé à quelque 3 000 mètres de profondeur dans cette partie de l’océan Indien, nécessitera le recours à une technologie de pointe. Avant d’en arriver là, un survey minutieux devra être entrepris sur le trajet en vue d’identifier tout obstacle qui pourrait surgir. Une fois ce relevé complété, la commande du câble optique sera passée en Allemagne et la pose confiée à un bateau, connu comme un câblier, spécialement conçu pour cette mission. De Grand’Baie à Rodrigues, MARS sera prolongé jusqu’à Mont-Vénus pour desservir et connecter l’île.
À la réalisation de MARS en novembre 2019, soit à la veille des prochaines élections législatives, si l’échéance du mandat de cinq ans est maintenue, la bande passante sera augmentée à 1 gigabyte par seconde, soit 100,000 mb/s contre actuellement 200 mb/s. Des provisions ont été faites pour des capacités additionnelles allant jusqu’à 5 GB/S. “Ces dispositions ont été prises en vue de répondre à la croissance éventuelle des services à Rodrigues. Le système sousmarin avant-gardiste permettra d’accroître la capacité du câble optique assez facilement, dépendant de l’évolution de la demande”, soulignent les promoteurs du projet lors de la présentation d’hier, en mettant en exergue le fait que “le projet de câble sousmarin constitue une vision pour l’avenir et une innovation technologique d’envergure.”
Intervenant lors de cette cérémonie, Pravind Jugnauth a déclaré que sa mission en tant que Premier ministre est de “guette tout zanfan de la répiblik de Maurice.”  Commentant le projet de MARS, il a dit que “Rodrigues pe mark listwar. Sa kab optik là pou amène ene sanzman dan destin Rodrigues. Mwa mo pa koze buku. Me mo fer. Kab optik pe konekté Rodrigues avek lemond.” Il a fait état de l’attention spéciale qu’il porte à l’île vu que c’est son 3e déplacement depuis qu’il assume les fonctions de chef de gouvernement, en janvier dernier.
Compte à rebours enclenché
En conclusion, le PM a donné la garantie qu’il veillerait que le projet MARS soit opérationnnel dans les délais. “Mo pu vey sa proze la personelma et mo pou guette si pa kapav tir inpé semen pou ki proze la vin pli vit. Mo impasyan pou ki bann Rodriguaus truv sa proze là réaliser.” Auparavant, il a dit “ena palab Rodrig parey kuma dan Mauice parski sa form parti dan folklore.”
“Pou ena ene révolysyon Rodrigies avec sa kab optik-là”, a déclaré Serge Clair dans son intervention de circonstances. Il a lancé un appel aux Rodriguais pour qu’ils développent leur esprit d’entreprise et d’initiative pour prendre avantage des possibilités dans le domaine de la technologie informatique. “Banne zen Rodriguais bizin kumans travay lor banne projet depi aster là et pa pou ena excuse car kab optik là pe vini. Pou ena developma dans la sante ek lédikasyon”, a-t-il dit.
La commissaire des TIC à l’Assemblée Régionale, Franchette Gaspard-Pierre-Louis, n’a pu retenir son émotion devant l’avènement du câble optique vu que “proze la ine tardé et fine éna effet danons de lansyen minis des Finances.” “Aujourd’hui, le compte à rebours est enclenché avec MARS”, a-t-elle ajouté.
Le programme de visite du PM, qui a repris l’avion pour rentrer à Maurice, hier soir, a été complété au pas de course. En début d’après-midi, il a procédé à l’inauguration d’un poste de police à Petit-Gabriel avant de descendre dans le chef-lieu de Port-Mathurin pour la réouverture de l’Office du Tourisme. En compagnie du Private Parliamentary Secretary pour Rodrigues, Francisco François, il a effectué une visite au bureau de la National Development Unit (NDU) et fait un constat des travaux en cours.
Le PM, qui était arrivé à Rodrigues vendredi en début de soirée, était accompagné du ministre des TIC, Yogida Sawmynaden et du secrétaire financier, Dev Manraj.