L’ancien chef de mission du Club Maurice pour Gold Coast n’était pas de la partie hier soir pour le défilé au stade Carrara. Il n’a pas non plus dormi au village des Jeux. Cette décision a été prise suite à la déposition effectuée contre l’ex-chef de mission par l’athlète Jessika Rosun pour des allégations attouchements. Qui plus est, il n’est pas autorisé à quitter le sol australien tant que l’enquête ne sera pas bouclée.

Selon les informations obtenues, Kaysee Teeroovengadum résiderait dans un hôtel situé non loin du village. Toutefois, des questions restent posées. Est-il toujours détenteur de sa carte d’accréditation ? À quels frais réside-t-il dans cet hôtel ? Nous apprenons également que la Commonwealth Games Federation travaille de concert avec la police de Queensland sur cette affaire qui est loin d’être prise à la légère. D’ailleurs, le Deputy Commis- sioner Steve Gollschewski a souhaité que l’enquête soit bouclée dans les prochains jours. Pour rappel, dans un premier temps, le secrétaire général du Comité olympique mauricien (COM) s’était retiré en tant que chef de mission au profit de Richard Papie.

Interrogé, Me Rouben Mooroongapillay, homme de loi de Jessika Rosun, a indiqué que Philippe Hao Thyn Voon, président du COM, lui a confirmé que Kaysee Teeroovengadum ne réside plus au village et que la police a mis à la disposition des éventuels témoins un traducteur afin d’enregistrer leur déposition. L’homme de loi fait également ressortir que sa cliente se sent désormais plus soulagée et qu’elle peut mieux se concentrer sur la compétition, après le traumatisme subi loin de sa famille.