Depuis des années, Apple et Samsung se livrent une lutte acharnée pour dominer le marché de la téléphonie mobile. Mais les choses sont en passe de changer, les deux géants devant désormais compter sur une concurrence chinoise de plus en plus féroce.
Apple et Samsung, qui vont prochainement dévoiler de nouveaux smartphones, sont toujours à la recherche de la formule magique pour préserver leur domination face à la concurrence chinoise, sur fond de ralentissement du marché. L’enjeu est de taille pour Apple, qui veut préserver son image d’innovateur en chef. Mais le groupe américain a peiné ces dernières années à présenter de nouvelles fonctionnalités révolutionnaires pour l’iPhone, dont le premier exemplaire remonte à juin 2007 et qui s’est vendu à plus de 1,2 milliard d’exemplaires.
La firme à la pomme devrait présenter son 8e iPhone en septembre. Comme d’habitude, les caractéristiques du nouvel appareil, ainsi que sa date de commercialisation, font l’objet d’une multitude de rumeurs dans la presse spécialisée, qui avance aussi que ce nouvel avatar pourrait coûter au moins 1,000 dollars (850 euros).
“Il est évident qu’Apple veut faire quelque chose de différent pour le dixième anniversaire de l’iPhone”, relève l’analyste Stephen Baker du cabinet NPD Group. Le numéro un du marché, le sud-coréen Samsung, a pour sa part lancé son Galaxy Note 8 il y a quelques jours, un lancement d’autant plus attendu que le modèle précédent avait dû faire l’objet d’un rappel, à cause de cas d’explosions de batteries.