Déjà un premier titre pour Jacob Rasolondrazana. Le Malgache pas raté sa rentrée samedi sur terre battue au Rose-Hille Club en s’offrant le titre du simple hommes du Yop Open. Il a dominé en deux sets son compatriote, Jean-Richard Randriamanantsoa, 7-5, 6-2. tandis que chez les dames, Shannon Wong a ouvert son compteur en venant à bout de Sharlyn Chan Tam Neng 6-4, 6-4.
Ce premier tournoi open de l’année avait surtout en toile de fond les prochains Jeux des Iles. Mais à moins de trois mois de l’événement (1-9 août), ce sont curieusement trois Malgaches qui ont atteint le dernier carré ! Randriamananatsoa prenant la mesure de Jean-Marc Randriamanalina 6-3, 6-2 alors que Rasolondrazana écarta facilement Kenny Ah Chuen, 15 ans, 6-3, 6-3. Qui plus est, les trois Malgaches sont tous des coaches !
Toujours est-il que Jacob Rasolondrazana se dit bien parti pour conserver son titre du simple hommes obtenu sur ses bases à Tana en 2007. Celui qui avait pratiquement tout raflé sur son passage l’an dernier à Maurice s’est démarqué samedi de son adversaire après un premier set très accroché. Un unique break survenu au 4e jeu lui fit mener 3-1, puis 4-1 et 5-2. Mais alors qu’il voyait se profilait le gain du premier, son adversaire répliqua violemment en alignant trois jeux d’affilée dont le débreak au 10e jeu pour égaliser à 5-5.
C’aurait pu être le tournant du match pour Jean-Richard Randriamanantsoa qui semblait revenir dans la partie. Mais il subissait à nouveau la domination de son adversaire qui pour maintenir la pression conserva son jeu de service (6-5) avant de conclure ce premier set sur un second break 7-5 après une balle d’égalisation à 40-40. Le plus dur était fait en 52′ minutes.
Le second set fut plus rapidement plié, malgré le break réussi par Jean-Richard Randriamanantsoa dès le 3e jeu (2-1). La confirmation que celui-ci attendait ne viendra toutefois pas, puisque Jacob Rasolondrazana ne laissa filer aucun des cinq prochains jeux. Score final : 7-5, 6-2 en 1h30 de jeu. « Le second set fut plus facile à gérer. Mais physiquement je suis o.k. et tranquille. Cette rentrée me met en confiance pour la suite. Et en même temps, il faut penser aux Jeux des Iles. Je compte d’ailleurs jouer un maximum de tournoi pour gagner un maximum de confiance », explqiue le gaucher. Il se rend d’ailleurs chaque week-end à l’île soeur pour disputer des tournois histoire de « mettre les bouclées doubles acr l’objectif de l’année reste les Jeux et je suis prêt à me donner à fond pour gagner et surtout égaler le record de deux titres du simple hommes que détient seul Kamil Patel. »
Jacob Rasolondrazana, 30 ans, sera donc dès le prochain week-end à la Réunion où se joueront les demi-finales des championnats par équipes de l’ile soeur. Mais il a surtout disputé courant février avec l’équipe malgache, la Coupe Davis zone euroafricaine, au Luxembourg. Il avait affronté nottamment en simple hommes, le Luxembourgeois Jules Muller, classé 30e mondial ATP. Et bien que l’équipe malgache ait perdu son match 2-3, l’expérience lui a été dès plus profitable en vue des JIOI.
Quant au simple dames, le tableau n’attira que trois joueuses : les deux finalistes et Béatrice Min Fa. Et le titre devrait se jouer assez logiquement entre Wong et Chan Tam Neng. Celle-ci aura même mené la 3-1 dans le second set, mais elle se fit rattraper et dépasser par les services de Wong.. « Je suis toujours en phase de préparation foncière et l’état glissant du court a rendu le déplacement difficile. Cette victoire fut assez longue à se dessiner, mais je suis quand même bien partie. Au fur et à mesure, les sensations vont revenir. », confia Shannon Wong un brin déçu. « J’aurais pu faire mieux s’il y avait eu des matches de ce niveau avant la finale. » La Même impression animait Sharlyn Chan Tam, 15 ans, après sa finale : « Shannon est la plus expérimentée, mais si j’avais commis moins de fautes, peut-être que j’aurais pu gagner. »