Le rendez-vous annuel de l’Association mauricienne de Tennis de Table (AMTT), à savoir le traditionnel Championnat de Maurice, se tiendra le dimanche 6 décembre au centre national à Beau-Bassin. Plusieurs catégories seront au programme comme chaque année mais l’attention sera bien évidemment rivée sur les pongistes masculins, qui sont au nombre de 3 à pouvoir l’emporter.
La semaince prochaine, place aux Championnats nationaux de tennis de table. Plusieurs catégories sont au programme : senior, junior, cadet, minimes, benjamin, poussin et vétéran. En masculin, ils sont 3 à prétendre au titre de champion. Il s’agit de Wasiim Gukhool (champion de Maurice), Allan Arnachellum et Jason Pontoise. Ce dernier, vainqueur de la Ligue nationale (D1) sera d’ailleurs à surveiller, lui qui demeure dans une excellente forme en cette fin de saison. Oumar Ahmed n’est également pas à écarter. « Ce sera très disputé chez les messieurs car ils se tiennent tous de très près. Wasiim Gukhool revient d’une blessure au dos et demeure à n’en point douter un adversaire de taille. À ne pas oublier Miguel Inguil qui demeure un outsider de qualité », a prévenu l’entraîneur national Rajessen Desscann.
Allan Arnachellum, l’un des favoris pour le titre, se concentre d’ailleurs sur ces Championnats de Maurice. « Je me prépare d’arrache-pied pour ce grand évènement car mon objectif est de remporter la victoire finale. Ce sera très dur mais je vais faire de mon mieux pour tenter de tirer mon épingle du jeu », avait-il fait ressortir à Week-End. On se souvient que l’année dernière, ce pongiste avait été battu par Gukhool (1-3) en finale. Autant dire que cette année, la bataille s’annonce encore plus féroce pour le titre tant convoité du champion de Maurice.
Du côté féminin, la grande absente est incontestablement la tenante du titre, Isabelle Chowree. La jeune pongiste met le cap sur le Canada pour entamer des études universitaires. Toutefois, Widaad Gukhool est, pour sa part ,opérationnelle. « Elle revient de Bruneï pour ses vacances et nous a confirmé qu’elle participera à la compétition. Elle sera d’ailleurs très difficile à battre mais elle permettra de réhausser le niveau de jeu chez les dames. Sheetul Goodur, Caroline Ramasawmy et Prathna Jalim ne viendront pas pour faire de la figuration », a soutenu Rajessen Desscann.
Ce dernier explique par ailleurs que l’attention sera aussi rivés sur les pongistes du Baby Ping. « Ce sera l’occasion pour nous de les évaluer et de constater leurs progrès. Je pense notamment à Anastasia Chowree, Ivana Desscann, Lorie Yee Kin Sien. Il ne faut pas oublier que ces pongistes feront partie de l’équipe qui défendra le quadricolore national à domicile dans 4 ans lors des prochains Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) à Maurice », a souligné notre interlocuteur. Pour rappel, l’année dernière, la surprise était venue de la jeune joueuse Ruqqayah Kinoo chez les seniors. Elle avait éliminé la tête de série numéro 2 Sheetul Goodur en quarts de finale pour terminer sur la troisième marche du podium.