Maurice ne réalisera pas de grand chelem en double. Avec les victoires de Sébastien Maillot et Cédric Agathe au double hommes et celle de Audrey Picard et Murielle Rivière chez les dames, la sélection mauricienne marque un temps d’arrêt. Peut-être que le morceau était trop gros, peut-être que la pression était trop grande. On ne saura jamais. Au final, Maurice ne remportera qu’une médaille d’or au double mixte, avec Widaad Gukhool et Rhikesh Taucoory.
Cédric Agathe et Sébastien Maillot avaient logiquement envie de bien faire. Après avoir complètement raté les deux tournois par équipes, c’est tout un groupe qui s’est réveillé. « Je vous l’avais bien dit. On allait le faire », souriait Cédric Agathe après la victoire contre le tandem Jean-Michel Appasamy-Bryan Chan Yook Fo.
Or, la finale, une fois engagée, a été tout simplement réunionnaise. Appasamy et Chan Yook Fo peinent à trouver leur jeu. Le score s’en ressent. 11-5, le premier set est vite expédié. « Franchement, on ne sait pas ce qui nous a manqué. C’est vrai qu’il y avait la pression, d’autant que Maurice est invaincue depuis 2003. Mais bravo. La Réunion la mérite cette finale »¸déclarait Jean-Michel Appasamy tristement.
Plus loin, Cédric Agathe avance que cette victoire est celle de l’envie. « On est allé la chercher avec le coeur. » Deuxième round, et Maurice tente un sursaut d’orgueil. Action salutaire, qui verra les Mauriciens recoller au score et emporter le deuxième jeu avec un 11-8 de toute beauté. Mais ce feu ne durera que quelques minutes. Les Réunionnais repartent à l’assaut. Il y a de quoi. Il s’agissait d’empêcher Maurice de maintenir sa suprématie. Nouveau 11-8, mais pour les Réunionnais cette fois.
« Je pense que c’est la victoire des filles qui nous a boostés. » Alors, ils ont la gnac. Une gnac qui leur empêche cependant de conclure au quatrième set, remporté par les Rouges 11-7. Mais cette même gnac reviendra à l’ultime jeu. Maurice laisse filer des points précieux. Agathe et Maillot n’en demandent pas tant. 11-6, et Maurice pouvait pleurer cette défaite. 
« Oui, on a raté notre match. Mais il faut comprendre qu’ils nous ont eu à la tactique, au jeu court », souligne Jean-Michel Appasamy, les larmes aux yeux. Bryan Chan Yook Fo abonde dans le même sens. « Avec Jean-Michel, on voulait la gagner celle-là. Mais bon. Ils ont été les plus forts. »
Nelson Fontaine, coach de la sélection réunionnaise, lui, parle d’une nouvelle existence sur la scène indianocéanique. « En 2007, on avait fait deux finales et on n’a plus existé. Maintenant, on fait cinq finales contre Maurice et on en gagne deux. Ça fait Maurice 3, Réunion 2. »
Pour Huang Ming, le DTN mauricien, les garçons ont perdu parce que les Réunionnais ont été les plus forts. « Il ne faut pas chercher d’excuses. Ils ont tout fait. Mais la Réunion a vraiment bien préparé son match. »
Peu avant la finale, les Mauriciens ont pris connaissance du tirage au sort du simple hommes. Cédric Agathe promet d’être aussi grand qu’en 2003, quand il avait récolté l’or. « Je vais me surpasser », prévient-il. Ça tombe bien : les Mauriciens ne semblent pas vouloir se laisser abattre non plus…