TERTIAIRE : La TEC se penche sur une “Distance Education Policy”

Maurice connaît depuis ces dernières années un nombre croissant d’institutions tertiaires proposant des cours à distance en vue de rendre plus accessibles les études supérieures. Dans cette optique, la Tertiary Education Commission travaille actuellement sur une Distance Education Policy afin de régulariser cette pratique. Un premier draft a déjà été présenté aux principaux concernés.
La Distance Education Policy donnera son apport au développement de l’enseignement à distance de façon plus structurée et durable. Cette nouvelle stratégie, avance la Tertiary Education Commission (TEC), servira de feuille de route à la vision du gouvernement en vue d’améliorer la visibilité de toutes les parties prenantes concernant les possibilités d’éducation à distance.
Cette politique s’appuie sur les ressources nationales, contribue à une meilleure compréhension des concepts qui sont liés à des préoccupations nationales, organise une pratique plus efficace et efficiente et des plans pour des changements positifs. La Distance Education Policy renforcera également la capacité des prestataires à s’engager dans des initiatives liées à l’éducation à distance au niveau international.
À la TEC, l’on estime que l’absence d’une politique appropriée pour définir l’enseignement à distance peut causer beaucoup de problèmes. Ce manque, avance-t-on, désigne un déficit qui a un impact négatif sur plusieurs aspects où l’éducation à distance est censée faire la différence.
Un déficit politique provoquerait ainsi la stagnation des plans nationaux et le déploiement des ressources. Au niveau individuel, soutient-on, les opportunités de développement personnel ainsi que les chances et débouchés qui en découlent sont mal comprises. Au niveau régional, l’absence de politique affaiblit la compétitivité d’un pays et abaisse sa capacité à s’engager dans l’intégration régionale.
Pour ces raisons, souligne le directeur de la Southern African Development Community (SADC) du Centre for Distance Education au Mauritius Institute of Education, « the policy will enable Mauritius to participate in regional integration with improved strength with regard to the distance education provision in its territory ». « Towards that end, in fact the SADC is working towards harmonising policies and regulatory frameworks. The Distance Education Policy, Republic of Mauritius, which resonates with the SADC Regional Framework will smoothen this integration, specifically with regard to Distance Education initiatives », conclut Professeur Godson Gatsha.