Alicia Maurel et Laetitia Lor, curatrices, critiques d’art, deux jeunes têtes chercheuses, sont des personnalités connues de l’environnement artistique à Maurice. Avec « Borderline », un projet qui qui démarre le 1er et dure jusqu’au 14 avril 2016 au dans un vaste lieu de mémoire : Le Grenier (derrière la vieille poste) au Port Louis Waterfront. Elles tentent de bouleverser les repères culturels et de transformer le grenier en nouvel espace de la culture. L’élaboration d’un discours interdisciplinaire, enrichi, solidaire.
Third dot, third space, on ne peut s’empêcher de penser à certains concepts empruntés par le théoricien Homi Bhabha et aux discours dans la condition postcoloniale. Officiellement créé en décembre 2015, « The Third Dot » se veut un espace où les artistes amènent leurs différences (si l’on accepte l’hybridité, on est capable d’instaurer le dialogue dans une espace tiers, selon Bhabha) dans un nouveau cercle qui rassemble la langue, l’histoire, la pratique artistique, nous dit Alicia Maurel. On peut ainsi faire de Maurice une référence dans les domaines de l’art et de la culture, maintenir et nourrir l’excellence créatrice dans tous les arts : arts visuels, architecture, design, et graphiques tout en s’appuyant sur une forte tradition artistique.
Alicia et Laetitia ont défini trois axes d’intervention : programmer des expositions en tant que curatrices, collaborer autour des objets, représenter les artistes qui ont besoin d’être encadrés. 20 artistes mauriciens ont été choisis pour témoigner de leurs vies, leurs différences culturelles sur le « Borderline » (personnalités, frontières). La nouveauté du concept à Maurice réside dans le thème imposé, le suivi en studio, le travail sur la critique d’art, etc. « Notre démarche a été aussi bien novatrice que traditionnelle », déclare Alicia Maurel, en termes d’accrochage dans un lieu historique. The « Third Dot » se veut aussi un « accompagnateur » pour l’artiste dans ses démarches professionnelles et sensibiliser le grand public mauricien à l’Art Contemporain.