THON—APPROVISIONNEMENT DES CONSERVERIES: D’intenses négociations se poursuivent à Bruxelles

Les négociations se poursuivent à Bruxelles entre Maurice et les dirigeants de l’Union européenne, en vue d’obtenir une dérogation pour l’importation de 4 000 tonnes de thon en dehors de la zone océan Indien. Le ministre des Affaires étrangères et du Commerce international, Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui est accompagné de la directrice de la MEXA, Lilowtee Rajmun, a entamé les pourparlers lundi. Ils ont déjà eu trois réunions de travail, et une quatrième était prévue aujourd’hui.
En raison des quotas imposés pour la pêche au thon dans l’océan Indien et de la surpêche, qui fait que la majorité des navires européens et seychellois opérant dans la région ne pourront poursuivre leur campagne de pêche jusqu’à la fin de l’année, les conserveries mauriciennes devront faire face à une pénurie de matière première à partir du mois prochain. Par conséquent, un grand nombre de travailleurs risquent de se retrouver en chômage technique. D’où les efforts conjugués du gouvernement et du secteur privé afin de trouver une solution alternative, qui permettrait aux conserveries mauriciennes de fonctionner normalement.
À l’issue des discussions à Bruxelles, le ministre des Affaires étrangères devra se rendre à Genève, où se déroule actuellement une réunion de hauts officiels, membres de l’Organisation des Nations unies pour le commerce et le développement. Vishnu Lutchmeenaraidoo devrait participer aux débats généraux prévus pendant toute la journée de demain. La réunion prendra fin la semaine prochaine.