Il est le seul de sa discipline à représenter Maurice à ces 21es Jeux du Commonwealth. Pour cette première, Timothée Hugnin espère, à 19 ans, entrer dans l’histoire avec cette participation. Donc, son objectif, nous disait-il hier, est de rester dans le même tempo que sa saison 2017. Il avoue même qu’il se sent mentalement plus fort. Et ce n’est pas son accident survenu ce matin (voir plus loin) qui le découragera.

Timothée Hugnin, vous êtes en Europe depuis plus d’une année. Peut- on savoir comment se passent les choses pour vous ?
Jusqu’à présent, très bien je dois dire. J’ai fait une année de compétition, dont les Championnats d’Afrique et les Championnats du Monde, avec des résultats intéressants. Par exemple, pour les Mondiaux, j’ai terminé à la 48e place à Rotterdam et à la 2e en Tunisie. Aujourd’hui, je me suis installé en Angleterre, à savoir à Loughborough, où j’ai été admis au sein de l’université de cette même ville depuis le mois de septembre. 2017 a été aussi une année formidable. Je dirais même que ce fut ma meilleure année. Avant de m’installer en Angleterre, j’étais en Suisse, à Fribourg, et je m’entraînais avec un certain Nicolas Montavon. J’ai fait trois compétitions officielles UTI avec des résultats fort intéressants.

Vous pratiquez un sport qui, par définition, est un sport d’été. Le fait que vous vivez dans le froid en Angleterre n’est-il pas une contradiction ?
A priori oui, mais si j’ai choisi l’Université de Loughborough, ce n’est pas un fait du hasard. C’est même très bien calculé. Vous savez que cette université est très orientée vers le sport. L’équipe de bobsleigh d’Angleterre s’y entraîne, les nageurs anglais aussi, dont le Champion du Monde du 100m Adam Peaty. Cette université est également connue dans le monde du business. Donc, je suis très content et pour travailler pendant l’hiver, mon entraîneur, Gavin Smith, a mis en place un programme pour pallier toute situation.

Sur le plan mental et physique, comment vous sentez-vous ?
Mentalement, je me sens très fort et surtout solide sur mes pieds. Je suis aussi très content de mes résultats, ce qui m’a mis en confiance durant toute la saison écoulée.
Natation et exercices au gymnase ont rythmé votre journée d’aujourd’hui.

Avez-vous déjà retrouvé vos sensations ?

Ah oui, la natation a été une bonne chose ce matin (ndlr : hier matin) et avec mon entraîneur, il y a un programme à respecter.

Comment vous êtes-vous retrouvé dans le Club Maurice pour ces Jeux du Commonwealth ?
J’avais pris contact avec le comité olympique pour dire ma volonté de participer à cette compétition. Ils ont vu mes ré- sultats et ont sans aucun doute trouvé que j’étais mieux positionné pour cette sélection.

Vous avez un objectif à Gold Coast ?
Oui, j’ai des objectifs que j’ai fixés avec mon entraîneur qui, du reste, se trouve à Gold Coast avec l’équipe d’Angleterre.