Lors de la récente proposition, par le gouvernement, d’une nouvelle loi sur le financement des partis politiques (Declaration of Assets Bill), le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a soutenu que le but est d’apporter davantage de transparence et “d’accountability” et de lutter contre la corruption. Qu’en est-il vraiment ? Selon Patrick Assirvaden, président du Parti travailliste…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In