Statistics Mauritius a corrigé, à travers sa dernière publication sur les tendances touristiques rendue publique ce matin, son estimation des arrivées pour cette année. Au lieu d’un million de visiteurs, Statistics Mauritius table sur 990 000 arrivées, ce qui représenterait une hausse de 2,5 % par rapport au nombre atteint en 2012 (965 441). Pour ce qui est des recettes touristiques, et en tenant compte des anticipations de la Banque de Maurice, il est prévu qu’elles atteingnent Rs 46,1 milliards, soit une croissance de 3,9 % comparativement à 2012.
Faisant le bilan des arrivées touristiques pour le premier trimestre 2013, Statistics Mauritius constate qu’il y a eu une progression de 1,5 % par rapport à la période correspondante de l’année dernière, soit 265 838 visiteurs contre 261 995. Environ 94 % de ces visiteurs sont venus pour des vacances, 3,5 % en voyage d’affaires ou pour participer à des conférences et le reste en transit. Les arrivées touristiques d’Europe, le principal marché, ont représenté 59,7 % du chiffre global. Elles ont accusé une baisse de 7,5 % (de 171 669 à 158 722), traduisant des conditions de marché difficile surtout dans la zone euro. Le nombre de touristes en provenance de la France s’est replié de 12,8 % pour passer à 78 120. Le marché français représentait 49,2 % du nombre de touristes européens.
Le deuxième marché en importance au niveau européen, en l’occurrence le Royaume-Uni, a enregistré une hausse de 17,7 % pour se situer à 21 150. L’Allemagne a également fait mieux qu’en 2012 avec un total de 16 565 touristes (+14,1 %). La Suisse (+19,1 %), la Belgique (+11,1 %) et la Suède (+ 8,5 %) sont les autres pays à afficher des taux positifs. Par contre l’Espagne (-25,5 % à 1 519) et l’Italie (-30 % à 10 010), deux pays fortement frappés par la crise, ont essuyé des revers conséquents. On note, par ailleurs, que le marché russe a cédé 30,3 %, avec un total de 5 113 touristes.
Pour ce qui est de la performance de la région Afrique, Statistics Mauritius rapporte qu’il y a eu une augmentation de 16 % des arrivées (de 59 955 à 69 553), La Réunion (+ 21,9 % à 41 742) et l’Afrique du Sud (+4,4 % à 19 736), les deux gros marchés régionaux, donnant l’impulsion nécessaire. Madagascar, pour sa part, a enregistré une hausse de 19,9 % avec un total de 3 455 visiteurs.
L’Inde et la Chine, avec respectivement 13 402 et 9 323 touristes, consolident leurs places de premiers marchés en Asie, avec des taux de croissance de 16,3 % et de 67,3 %. Cependant, la plus forte augmentation du grand marché asiatique est à mettre à l’actif des Émirats Arabes Unis (+205,6 % à 1 687), suivis de Hong Kong (106,4 % à 386). Par ailleurs, le marché australien, avec 3 028 visiteurs, a dégagé un taux positif de 3,1 % contrairement au marché américain (1 317 touristes) qui a reculé de 42,7 %.
Environ 3 millions de nuitées touristiques ont été notées pour le premier trimestre 2013, ce qui représente une augmentation de 1,4 % par rapport au niveau atteint de janvier à mars 2012. Le taux d’occupation des chambres d’hôtel a été de 65 % en moyenne comparativement à 69 % pour la même période de 2012. Le taux d’occupation des lits a aussi baissé (de 61 % à 57 %). Il est à noter que 117 établissements hôteliers avec un total de 12 676 chambres (25 887 lits) étaient en opération à fin mars 2013. Les grands établissements, ceux comptant plus de 80 chambres, ont réalisé un taux d’occupation de 68 %, en repli par rapport au trimestre correspondant de l’année écoulée (70 %).
Les recettes touristes se sont élevées à Rs 12,1 milliards contre Rs 13,8 milliards pour les trois premiers mois de 2012. On observe que malgré l’augmentation de 1,5 % des arrivées enregistrée pour le premier trimestre 2013, les recettes ont accusé une baisse.