— Il parle de « carences au niveau de la communication » pour la destination Maurice

Gilbert Espitalier-Noël, CEO du groupe New Mauritius Hotels (NMH), ne prend pas de pincettes pour parler de la situation dans le secteur touristique dans la dernière édition de My Beachcomber News, publication interne du groupe. Dans une interview sans concession accordée à cette publication, il se dit « inquiet du manque d’orientation claire pour le secteur touristique », arguant que « cela devrait être la priorité du nouveau ministre du Tourisme ».

Poursuivant son analyse, le CEO de NMH déclare également que la baisse des arrivées touristiques pour les neuf premiers mois de l’année dernière « illustre nos carences de communication sur la destination Maurice ». Comme solution, le CEO de NMH préconise, entre autres choses, « plus de coordination et plus de cohérence », avant d’ajouter qu’« il est urgent que tous les acteurs de l’industrie, dont la MTPA, Air Mauritius et les opérateurs s’entendent sur une stratégie commune et globale, qui s’inscrit dans la durée ».

Par ailleurs, faisant un bilan des opérations du groupe pour l’année écoulée, il se « réjouit » que NMH ait confirmé son redressement cette année. « 2019 a été le point culminant de la restructuration du groupe avec la séparation de Semaris. Cet exercice nous a permis de surmonter bon nombre de difficultés, tout en réduisant l’endettement de la compagnie », dit-il. Gilbert Espitalier-Noël distingue ainsi l’endettement du groupe à celui de la compagnie, précisant dans la foulée que « l’endettement de la compagnie est passé de Rs 16 milliards (en 2015) à Rs 11 milliards actuellement ». Et de préciser que « cette tendance se poursuivra ».

Quant à l’endettement du groupe dans son ensemble – qui inclut les filiales Beachcomber Hospitality Investments et Sainte Anne Resort –, Gilbert Espitalier-Noël indique qu’il « connaîtra une hausse significative cette année » à cause des projets en chantier, notamment aux Salines et à Sainte Anne, aux Seychelles. Ces dettes « seront supportées par les deux filiales, pas par la compagnie. » Interrogé sur les priorités 2020, le CEO de NMH parle de digitalisation accrue des procédures et de consolidation des systèmes d’achat.